Novartis: Le Grand Conseil genevois soutient le canton de Vaud
Actualisé

NovartisLe Grand Conseil genevois soutient le canton de Vaud

Genève doit soutenir le canton de Vaud dans le bras de fer qui l'oppose à Novartis au sujet de la fermeture du site de Nyon-Prangins. Le Grand Conseil a adopté jeudi soir une résolution dans ce sens.

Approuvé par tous les partis, le texte déposé par les socialistes invite aussi le Conseil d'Etat à demander au Conseil fédéral d'intervenir contre les suppressions d'emplois annoncées. En outre, Genève doit développer un tissu économique durable et diversifié.

Selon la socialiste Anne Emery-Torracinta, l'enjeu de Novartis, qui entend maximiser ses profits en délocalisant une partie de sa production, dépasse largement le canton de Vaud. «Nous assistons à une désindustrialisation de l'arc lémanique», a mis en garde la députée.

De son côté, le rhumatologue et député démocrate-chrétien Bertrand Buchs, qui a lancé un boycott des médicaments Novartis, a indiqué que plus d'une centaine de médecins genevois le suivent. «Il faut écorner l'image de ces entreprises qui misent tout sur le marketing», a-t-il lancé.

(ats)

Ton opinion