Ex-détenus de Guantánamo: Le Grand Conseil zurichois n'est pas contre
Actualisé

Ex-détenus de GuantánamoLe Grand Conseil zurichois n'est pas contre

Le Grand Conseil zurichois ne souhaite pas s'opposer à l'accueil d'ex-détenus de Guantánamo en Suisse.

Il a nettement rejeté lundi un postulat qui exigeait que la Confédération y renonce.

Seuls l'UDC et l'UDF se sont prononcés contre l'accueil d'ex- détenus de Guantánamo. Selon le conseiller d'Etat en charge de la sécurité Hans Hollenstein (PDC), si les Etats-Unis demandaient à la Suisse d'accorder refuge à d'ex-prisonniers, ce serait d'abord au Conseil fédéral de s'exprimer. Les cantons doivent pour l'instant se montrer retenus sur cette question, juge-t-il.

Pour les auteurs du postulat, des députés UDC et UDF, accepter une telle demande reviendrait à laisser librement entrer dans le pays des terroristes présumés. La Suisse ne devrait pas accepter de réfugiés qui représentent un danger pour les Etats-Unis eux-mêmes.

En offrant ses services dans l'esprit de sa tradition humanitaire, la Suisse pourrait faire parler d'elle en bien aux Etats-Unis, a argumenté un député PDC. La sécurité de la population suisse doit toutefois être assurée, a-t-il reconnu.

(ats)

Ton opinion