Cyclisme: Le grand espoir Jan Christen écrit son histoire sur le TPV
Publié

CyclismeLe grand espoir Jan Christen écrit son histoire sur le TPV

L'Argovien de 17 ans a gagné le Tour du pays de Vaud pour une histoire de centièmes, à Aigle. Il boucle ainsi une semaine de rêve, qui l'a vu signer jusqu'en 2027 avec le Team UAE de Tadej Pogacar.

par
Robin Carrel
(Aigle)
Le Suisse au centre d'un podium complété par le Norvégien Johannes Kulset et le Néerlandais Menno Huising.

Le Suisse au centre d'un podium complété par le Norvégien Johannes Kulset et le Néerlandais Menno Huising.

DR

Il y a six ans, Marc Hirschi remportait le Tour du pays de Vaud. En 1999, c'est un certain Fabian Cancellara qui l'épinglait à son palmarès. Les deux illustres Bernois tiennent un digne successeur en Jan Christen, qui a remporté au forceps, dimanche, une boucle vaudoise qui compte pour la Coupe des nations de l'UCI. Pour ce faire, le coureur argovien a réalisé un petit exploit autour d'Aigle, en allant arracher en solo la victoire au classement général pour 42 centièmes.

Le plan de l'équipe de Suisse s'est déroulé sans accroc et le leader helvète a levé les bras, mais sans prendre le temps de savourer avant de couper la ligne. Car le maillot jaune norvégien Johannes Kulset n'a jamais abdiqué, a fini dans le même temps total que Christen et il a fallu aller calculer les centièmes des deux chronos de la fin de semaine pour permettre à l'Argovien de se parer définitivement de jaune.

La joie de l’Argovien.

La joie de l’Argovien.

DR

Dire que le dérailleur de la bicyclette du grand espoir de la «Pogi Team» est resté coincé sur le grand plateau dans trois des montées du parcours... «Cette dernière étape a été tellement dure, a soufflé le Suisse, intarissable dès qu'il s'est agi d'évoquer sa journée à l'avant. J'ai tout donné pour aller chercher ces ultimes centièmes. On avait différentes tactiques et on a pu mettre un de mes coéquipiers à l'avant. Heureusement, parce que je n'avais pas de bonnes jambes dans le premier col. Et puis j'ai pu passer à l'offensive... Ensuite, je suis juste allé à fond.»

Coincé sur le grand plateau

Jan Christen connaissait le poids d'une victoire sur le Tour du pays de Vaud sur son CV et, dans les derniers kilomètres, avec le vent de face et un peloton lancé à ses trousses, il n'a rien lâché. «Je n'ai pas vraiment eu le temps de réfléchir, dans le final, s'est-il marré. Je pensais surtout aux problèmes sur mon vélo et je ne savais pas si je devais changer de machine. J'ai réussi à finalement tout passer les Grand Prix de la montagne sur le grand plateau.» Et tournant les jambes 60 fois par minute plutôt que cent, comme il le fait d'habitude. Ça vous classe un homme.

Le futur coureur du Team UAE et la Syndic d’Aigle Grégory Devaud.

Le futur coureur du Team UAE et la Syndic d’Aigle Grégory Devaud.

DR

«C'était un gros objectif pour moi. Le TPV était un des premiers moments forts de ma saison, a apprécié la future star. Après les premières étapes de cette semaine, je me demandais si j'allais encore être en position de gagner. Je savais juste qu'il faudrait que j'attaque sur cette dernière étape, parce que les nombreuses montées de ce dimanche m'avantageaient. Je suis tellement heureux que ça se termine comme ça! Il me reste quelques buts à atteindre cette année: les championnats de Suisse de VTT et contre-la-montre, puis les Européens de VTT, sur route et le chrono.»

C'est donc une semaine de rêve pour l'un des plus sûrs espoirs de la petite reine helvétique. Jeudi, il paraphait une entente jusqu'en 2027 avec le Team UAE, managé par Mauro Gianetti et où pédalent déjà des stars comme Pogacar, McNulty, ou encore Hirschi et Covi - tous révélés sur le Tour du pays de Vaud 2016. Justement, comment Christen a programmé sa montée en puissance en direction des pelotons professionnels? «Là je sors d'une semaine de rêve. Pour la suite de ma carrière, on verra bien comment ça se passe…»

Ton opinion