Cyclisme – Giro: Le grand moment de solitude de Luka Pibernik

Actualisé

Cyclisme – GiroLe grand moment de solitude de Luka Pibernik

Le coureur slovène de l'équipe Bahrain-Merida a cru remporter mercredi la 5e étape du Giro à Messine. Il avait oublié la dernière boucle.

par
duf

Chacun a vécu dans sa vie au moins un grand moment de solitude. La chance du commun des mortels, c'est que ça n'arrive en principe pas devant les caméras de télévision du monde entier, comme ça a été le cas pour Luka Pibernik.

Le cycliste de Slovénie, 23 ans, s'est retrouvé au cœur d'une scène gênante, lorsqu'il a distancé le peloton à quelques encablures de la ligne d'arrivée pour venir remporter le plus grand succès de sa jeune carrière. Oui... sauf que le membre de la formation Barhrain-Merida avait levé les bras en signe de victoire un peu trop tôt. Il lui restait en fait environ 6 km à parcourir!

Pibernik avait oublié que la ligne d'arrivée devait être franchie à deux reprises, consacrant le vainqueur de l'étape après une boucle supplémentaire dans la ville natale du leader de son équipe, Vincenzo Nibali! Une formation qui avait d'ailleurs préparé un plan d'attaque pour espérer offrir à Nibali, «le Requin de Messine», un succès de prestige à domicile. Tout cela est passé aux oubliettes après le vain effort de Pibernik, qui a finalement terminé l'étape au 148e rang, à une vingtaine de secondes du vrai vainqueur Fernando Gaviria.

Pour sa défense, le malheureux Slovène a invoqué une défaillance de son oreillette lui permettant de recevoir les indications de son directeur de course. Dans son enthousiasme, le faux gagnant de l'étape n'a apparemment pas entendu non plus la cloche agitée par les commissaires de course pour signaler le dernier tour du circuit...

Ton opinion