Chine - Le gratte-ciel tremblant laisse ses commerçants sur le pavé
Publié

ChineLe gratte-ciel tremblant laisse ses commerçants sur le pavé

Les commerçants sont dans l’incertitude après la fermeture de la tour pour des raisons de sécurité, après les tremblements de mardi.

Des employés du gratte-ciel, évacué la semaine dernière en Chine après une oscillation d’origine inconnue, s’affairaient lundi à faire les cartons alors que le bâtiment est fermé jusqu’à nouvel ordre pour des raisons de sécurité. Le SEG Plaza, l’un des immeubles les plus emblématiques de Shenzhen au sud, avait vacillé mardi dernier, ce qui avait provoqué des scènes de panique et conduit à l’évacuation des personnes qui se trouvaient à l’intérieur. La tour de 78 étages, qui domine le quartier d’affaires de la ville de plus de 12 millions d’habitants, abrite notamment sur plusieurs étages un immense marché de composants et produits électroniques.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause des tremblements du bâtiment, qui ne sont pas liés à un séisme.

«On ne sait pas quoi faire»

Arman Hasanpour, propriétaire d’un commerce dans la tour, se trouvait ce jour-là au 53e étage de l’édifice. «J’ai vu que quelque chose bougeait et on est sortis très vite», raconte à l’AFP l’homme, un Iranien, affirmant que le bâtiment avait déjà subi dans le passé «quelques secousses». Les entrées de la tour, construite en 2000, sont désormais bouclées par un ruban de signalisation rouge et blanc. Des employés évacuaient lundi des chariots remplis de marchandises, tandis que les commerçants étaient plongés dans l’incertitude. «On ne sait pas quoi faire», soupire Arman Hasanpour, qui n’écarte pas un «déménagement» pur et simple de son commerce si les choses prennent «beaucoup trop de temps».

De l’autre côté de la rue, un vendeur d’électronique, un certain M. Wang qui n’a pas souhaité donner son nom complet, assure lui aussi que les secousses de la tour ne sont pas nouvelles. Mais les précédentes «n’avaient pas été aussi graves», précise-t-il.

Le SEG Plaza est le 18e gratte-ciel de Shenzhen par la hauteur (quelque 300 mètres). Les autorités affirment n’avoir trouvé «aucune anomalie de sécurité» dans la structure du bâtiment ou dans ses environs. Cinq des plus hauts gratte-ciel du monde sont situés en Chine, dont la Tour de Shanghai, qui compte 128 étages et culmine à 632 mètres de haut dans la capitale économique chinoise.

(AFP)

Ton opinion

32 commentaires