Actualisé 15.06.2020 à 11:05

France«Le gros de l'épidémie est derrière nous»

Le président Emmanuel Macron a annoncé dimanche soir de nouvelles mesures de déconfinement, tout en rappelant que l'épidémie n'était pas terminée. Des propos relayé lundi par son ministre de la santé Olivier Véran.

Le ministre de la Santé a également rappelé que les interdictions des rassemblements de plus de 10 personnes étaient toujours en vigueur.

Le ministre de la Santé a également rappelé que les interdictions des rassemblements de plus de 10 personnes étaient toujours en vigueur.

AFP

En France, «le gros de l'épidémie (de Covid-19) est derrière nous», a déclaré lundi le ministre de la Santé Olivier Véran, sur la chaîne LCI, tout en soulignant que la lutte contre le coronavirus n'est pas terminée. «Le virus n'a pas terminé sa circulation dans le territoire» et cela «ne veut pas dire que nous nous arrêtons face au virus», a expliqué M. Véran, en rappelant que des mesures barrière et autres restrictions restaient en vigueur.

«Nous continuons les tests et le contact tracing (recherche des personnes en contact avec des cas confirmés)», et il faut toujours «éviter les regroupements de plusieurs personnes en milieu fermé», a-t-il prévenu, rappelant que les interdictions des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique et des grands événements (plus de 5’000 personnes) restaient en vigueur.

Et, alors que le gouvernement a été en mesure d'alléger au fur et à mesure les restrictions depuis le début du déconfinement, «nous serons capables de reprendre des mesures de protection si nécessaire», en fonction d'une «batterie d'indicateurs que nous suivons au jour le jour», a-t-il souligné.

Neuf décès ont été enregistrés à l'hôpital ces dernières 24 heures, soit le chiffre le plus faible depuis le début des bilans quotidiens mi-mars. Au total, 29’407 personnes sont mortes du coronavirus en France.

Règles sur la distanciation à l'école allégées

De son côté, le ministre de l'Education a annoncé que le très strict protocole sanitaire qui régit actuellement les écoles allait être amendé mardi. Cela pour permettre le retour à l'école la semaine prochaine de tous les élèves, annoncé dimanche par Emmanuel Macron.

«L'allègement fondamental sera celui de la distanciation physique qui sera désormais moins contraignante», a dit Jean-Michel Blanquer sur Europe 1. Il faudra respecter une distance «d’un mètre latéral entre chaque élève», et non plus de 4m2 par élève. Avec cette nouvelle mesure, mise en place à partir de lundi prochain, «la limitation de 15 élèves par classe en primaire» sera donc levée.

Ces derniers jours, de nombreux parents d'élèves ont fait part de leur impatience et épuisement, du fait du nécessaire suivi scolaire de leurs enfants alors que leur activité professionnelle reprenait de manière plus soutenue.

(AFPE)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
35 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

leronchon

15.06.2020 à 14:40

tous des guignols !

Zorgl

15.06.2020 à 13:58

Avec les manifs de racisés, de gauchos et de flics qui explosent partout, faut pas trop te réjouir Véran

Cojones Virus

15.06.2020 à 13:06

C’est juste pour se rassurer....