Actualisé 24.01.2011 à 07:52

TennisLe gros mensonge de la no 1 mondiale

La no 1 mondiale de tennis Caroline Wozniacki, a fait croire aux journalistes avoir été griffée à une jambe par un kangourou, puis, pleine de remords, a dévoilé la supercherie quelques heures après.

Caroline Wozniacki a inventé une drôle d'histoire.

Caroline Wozniacki a inventé une drôle d'histoire.

Dimanche, après sa victoire contre la Lituanienne Anastasija Sevastova, la joueuse avait raconté à la presse la genèse de la petite blessure qu'elle avait à une jambe. «L'autre jour, je suis allée au parc et j'ai vu un kangourou étendu sur le sol. Donc je suis allée le voir pour l'aider mais il a commencé à être agressif et il m'a griffée», a assuré la joueuse, devant la presse amusée.

Elle a ensuite livré force détails sur l'histoire, précisant que la bête «était un bébé», qu'elle «était mignonne», que «les docteurs avaient voulu poser quelques points de suture» et qu'elle s'amusait à jouer avec le pansement. Quelques heures plus tard, la joueuse a convoqué une autre conférence de presse pour revenir sur ses propos.

«Mon côté blonde»

«J'ai inventé l'histoire du kangourou car elle était mieux que ce qui m'est réellement arrivé: j'ai trébuché sur un tapis de course, ça doit être mon côté blonde», a-t-elle avoué, s'excusant auprès des journalistes. Vendredi, la Danoise a eu vent que certains journalistes sud-américains trouvaient ses conférences de presse trop convenues. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!