Assurances: Le Groupe Mutuel dans les chiffres rouges en 2015
Actualisé

AssurancesLe Groupe Mutuel dans les chiffres rouges en 2015

La hausse des coûts de la santé ou encore la faiblesse des rendements sur les marchés financiers ont provoqué une perte de 127,2 millions de francs.

Le nombre d'assurés au titre de l'assurance obligatoire des soins (AOS) dépasse 1,23 million au 1er janvier 2016.

Le nombre d'assurés au titre de l'assurance obligatoire des soins (AOS) dépasse 1,23 million au 1er janvier 2016.

photo: Keystone

Le Groupe Mutuel a plongé dans les chiffres rouges l'an dernier. L'assureur maladie valaisan a essuyé une perte nette de 127,2 millions de francs, contre un bénéfice de 125,9 millions au terme de l'exercice précédent.

Trois facteurs ont fortement influencé l'exercice, a expliqué mardi lors de la présentation des résultats la présidente du groupe Karin Perraudin. L'augmentation des coûts de la santé, les adaptations tarifaires dans les assurances complémentaires et la faiblesse des rendements sur les marchés financiers ont pesé sur les comptes.

Le domaine de l'assurance maladie de base est le seul déficitaire pour un montant de 185 millions de francs contre 4,5 millions en 2014. Les domaines des assurances complémentaires et accident affichent des résultats positifs, même si les bénéfices se sont contractés.

Exercice réjouissant

Malgré cette perte, Mme Perraudin a jugé l'exercice plutôt réjouissant. Le Groupe Mutuel a confirmé sa position de leader suisse. Il a poursuivi sa croissance et affiche un chiffre d'affaires en hausse. Le nombre d'assurés a également progressé.

Au 1er janvier 2016, l'assureur dénombrait 1,23 million d'assurés au titre de l'assurance obligatoire, une progression de 2,9% en une année. Le chiffre d'affaires des assureurs du groupe dans le domaine maladie et accident a progressé de 5,6% pour totaliser 4,99 milliards de francs.

Le volume de primes brutes encaissées dans le domaine de l'assurance obligatoire a progressé de 7,7% pour atteindre 4,16 milliards de francs. Les assurances complémentaires affichent en revanche une contraction de 6,9% à 607,6 millions de francs.

Dans le domaine de l'assurance obligatoire, la prime moyenne versée par assuré a augmenté de 4,4% entre 2014 et 2015. Les prestations ont augmenté en moyenne de 8,7% par assuré.

Hausses permanentes

Les coûts de la santé ont fortement augmenté en 2015. Toutes prestations confondues, l'augmentation est de 5,42%, a précisé Paul Rabaglia, directeur général du Groupe Mutuel. Par secteur, elle est de 4% pour les hôpitaux, 6% pour les médecins et les pharmacies, de 9% pour les laboratoires et de 11% pour les physiothérapeutes.

Les augmentations s'expliquent par des hausses de tarifs pour les médecins généralistes et les physiothérapeutes. L'arrivée sur le marché de nouveaux traitements provoque une hausse du coût des médicaments. Le vieillissement de la population est un facteur auquel les assureurs-maladie ne peuvent échapper.

L'abandon du taux plancher face à l'euro par la Banque nationale suisse et la mise en oeuvre de taux d'intérêts négatifs ont fortement pesé sur les marchés financiers. Alors que le groupe a pu bénéficier de performances d'environ 6% sur les marchés financiers en 2014, les rendements sont tombés à 0,5% l'an dernier, explique M. Rabaglia.

Maîtriser les coûts

Les perspectives pour l'année en cours n'en sont pas pour autant moroses. L'enjeu principal sera la maîtrise des coûts, a déclaré Mme Perraudin. Assouplissement de l'obligation de contracter, différenciations tarifaires sont des voies dont l'entreprise souhaite l'exploration.

Le groupe poursuivra également ses efforts de diversification des activités avec la mise au point de nouveaux produits. Protection juridique, responsabilité civile privée, assurance ménage sont quelques-uns des domaines évoqués dans lesquels le groupe s'engage avec des partenaires. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion