Le groupe R.E.M. fait sa promo sur Facebook
Actualisé

Le groupe R.E.M. fait sa promo sur Facebook

Une semaine avant la sortie dans les bacs de son nouvel album, le groupe R.E.M. met en ligne son opus sur Facebook. Une première.

Radiohead a ouvert une brèche en fin d'année dernière en proposant son album «In Rainbows» en ligne en laissant le choix de son prix à l'internaute. Une opération couronnée de succès pour le groupe anglais. Aujourd'hui, c'est au tour du groupe R.E.M., produit par Warner Music Group, de miser sur le web pour lancer son dernier album.

Il est loin le temps où Internet était vu comme un simple repère de pirates informatiques. Depuis hier et jusqu'au 26 mars, «Accelerate» est en exclusivité sur Facebook. Les utilisateurs de l'application iLike peuvent non seulement écouter l'une des 11 chansons du nouvel album de R.E.M, mais les partager. La musique est disponible en streaming. Autrement dit, s'il est possible de l'écouter, les internautes ne peuvent pas la télécharger gratuitement.

«Le web, c'est notre stratégie»

«Je pense qu'on peut soit accompagner le mouvement, soit s'asseoir et regarder les choses se faire, et je préfère être sur le terrain que dans les gradins», a expliqué le chanteur Michael Stipe à Billboard.com pour commenter la démarche du groupe. C'est la première fois qu'un grand groupe utilise la plateforme communautaire Facebook pour sa promotion. «Il existe des nouveaux chemins pour lancer les disques», souligne Marcus Van Lier, responsable marketing et promotion chez Warner Music. «Et le web, ça fait aussi partie de notre stratégie.»

L'utilisation de l'internet est le fruit d'une décision commune entre le groupe rock américain et le label qui le produit. Le web doit servir de caisse de résonnance à une semaine de la sortie prévue de l'album (1er avril). Quant aux possibles piratages de la musique qui pourraient influer sur les ventes de l'album, Warner Music écarte toute inquiétude. «Le groupe cible pour R.E.M. ce sont des consommateurs qui aiment acheter des CD», rappelle Marcus Van Lier.

R.E.M. exploite d'une manière originale et nouvelle les possibilités offertes par un site communautaire de la taille de Facebook. «Et si ça marche avec R.E.M., on va aussi considérer cette plateforme pour d'autres groupes», prévient le responsable marketing de Warner Music Suisse.

Depuis 5 ans, la manière de consommer de la musique ne cesse d'évoluer. Avec le web, sa commercialisation a aussi changé. Et selon le quotidien britannique Financial Times, dans son édition du 5 mars, le réseau social d'origine américaine Facebook serait d'ailleurs actuellement en pourparlers avec les majors de l'industrie du disque pour lancer un service de musique en ligne.

Didier Bender

Ton opinion