Le groupe Wagner tente de recruter des Serbes par les petites annonces

Publié

Guerre en UkraineLe groupe Wagner tente de recruter des Serbes par les petites annonces

Belgrade s’est fâché tout rouge, lundi soir, après la dernière manœuvre du groupe de mercenaires, appelant les Serbes à le rejoindre pour combattre les forces ukrainiennes.

Le président serbe, Aleksandar Vucic, n’apprécie pas du tout la manœuvre du groupe Wagner.

Le président serbe, Aleksandar Vucic, n’apprécie pas du tout la manœuvre du groupe Wagner.

REUTERS

Le président serbe Aleksandar Vucic a condamné le groupe paramilitaire privé Wagner, après la publication, par l’unité de mercenaires, de petites annonces dans les médias locaux, tentant de recruter des Serbes pour combattre en Ukraine. «Pourquoi faites-vous cela à la Serbie?» a lancé, lundi soir, le chef de l’Etat serbe dans un entretien télévisé cité par l’agence locale Beta. «Pourquoi est-ce que vous, Wagner, lancez des appels alors que c’est contre les règles?»

«Pourquoi est-ce que vous, Wagner, lancez des appels alors que c’est contre les règles?»

Aleksandar Vucic, président de la Serbie

De tels commentaires contre Moscou sont rares, alors que la Russie est un proche allié du pays des Balkans. Les deux nations entretiennent des liens culturels et historiques étroits, partageant la même religion orthodoxe et la haine de l’OTAN. Avec la Biélorussie, la Serbie est le seul pays européen qui a refusé de s’aligner sur les sanctions occidentales contre Moscou, même s’il a condamné l’invasion de l’Ukraine.

Nombre exact inconnu

Depuis l’annexion de la Crimée, en 2014, quelques combattants serbes ont combattu avec des forces soutenues par la Russie en Ukraine. Mais le nombre exact de combattants serbes dans le conflit n’a jamais été dévoilé par les autorités. Mardi, l’agence russe RIA a publié des images montrant apparemment deux ressortissants serbes participant à des entraînements en Ukraine.

Le groupe Wagner a été fondé en 2014, et sa présence a été documentée en Syrie en soutien au régime Assad, et en Libye. Il est actuellement présent, notamment, en Centrafrique et au Mali, où il est régulièrement accusé d’exactions contre les populations civiles. La formation joue un rôle de premier plan dans l’invasion russe de l’Ukraine.

Nombreux Russes en Serbie

Depuis le début de la guerre, en février 2022, des dizaines de milliers de civils russes ont débarqué en Serbie, l’une des rares portes de sortie dans un espace aérien européen qui leur est presque complètement fermé. De nombreux Russes s’opposent à la politique de leur président Vladimir Poutine, qui demeure un héros pour une grande partie de la population serbe.

(AFP)

Ton opinion

58 commentaires