Suisse: Le Grütli doit-il être neutre politiquement ?
Actualisé

SuisseLe Grütli doit-il être neutre politiquement ?

Des parlementaires estiment que la prairie doit être «éloignée de toute tendance politique». Ils ne veulent plus qu'elle soit gérée par la Société suisse d'utilité publique.

La Société suisse d'utilité publique (SSUP) assure la gestion de la prairie du Grütli.

La Société suisse d'utilité publique (SSUP) assure la gestion de la prairie du Grütli.

Keystone

Le projet de nouvel hymne national agace plus d'un parlementaire. Emmenés par Yannick Buttet (PDC/VS), des conseillers nationaux veulent retirer à la Société suisse d'utilité publique (SSUP) la gestion de la prairie du Grütli.

Dans une motion co-signée essentiellement par des élus UDC et PDC, mais aussi quelques PLR, Yannick Buttet reproche à la SSUP un comportement partial dans ses activités. Il estime dès lors indispensable que la prairie du Grütli «demeure éloignée de toute tendance politique».

Ce n'est pas parce que la SSUP a été chargée de gérer ce site que cela la prive du droit de donner publiquement son avis sur les symboles de la Confédération, estime le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi. Il conçoit que tout le monde ne puisse souscrire au projet de nouvel hymne national, mais ne voit pas dans ce dernier un comportement déloyal de la société d'utilité publique.

Aucun élément ne laisse en outre à penser que la SSUP aurait pu contrevenir à ses engagements dans l'administration de la prairie du Grütli, site qu'elle a offert à la Confédération en 1861.

(NewsXpress)

Ton opinion