Hockey - National League: Le GSHC s'explique sur l'état de ses finances
Actualisé

Hockey - National LeagueLe GSHC s'explique sur l'état de ses finances

L'entrée dans le capital du club de Mike Gillis, présenté au printemps dernier comme le nouvel homme fort, n'a toujours pas eu lieu. Hugh Quennec demeure le seul maître à bord du GSHC.

Hugh Quennec.

Hugh Quennec.

Keystone

La direction du GSHC a répondu via un communiqué à un article publié mardi dans «Le Matin» et titré «GE Servette en grand danger», dans lequel le quotidien évoque des signaux alarmants concernant la situation financière du club grenat.

Le communiqué de Genève-Servette confirme que Hugh Quennec est encore l'unique propriétaire du club. Il est également écrit que Mike Gillis, l'un des nouveaux hommes forts de l'organisation et administrateur délégué du Conseil, a l'intention d'entrer au capital. Mais cette entrée est conditionnée par le projet de nouvelle patinoire au Trèfle-Blanc.

Genève-Servette admet pourtant que «la trésorerie est tendue et pourrait se détériorer ces prochains mois». Selon le communiqué, le club attend le paiement des collectivités publiques à l'Association Genève Futur Hockey à hauteur de 500'000 francs.

Sont également concernés le remboursement des frais liés au développement de la nouvelle patinoire. Un remboursement qui sera débloqué dès la confirmation par les autorités publiques d'un accord de collaboration avec les investisseurs de ce projet. Les montants, importants d'après le communiqué, ont été avancés par Genève-Servette.

Les investisseurs rappellent qu'ils s'engageaient à payer rapidement trois millions de francs en échange de certaines garanties cantonales concernant le projet de la nouvelle patinoire. Un moyen aussi, sans doute, de faire pression sur les pouvoirs publics genevois. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion