18.10.2020 à 20:41

FootballLe guerrier Pablo Zabaleta raccroche ses crampons

Double champion d’Angleterre avec City, finaliste de la Coupe du monde 2014, Pablo Zabaleta prend sa retraite. Hommage en vidéos.

de
Sport-Center
Pablo Zabaleta au milieu des bulles de West Ham, club qui a accompagné sa fin de carrière après la décennie de gloire à Manchester City.

Pablo Zabaleta au milieu des bulles de West Ham, club qui a accompagné sa fin de carrière après la décennie de gloire à Manchester City.

KEYSTONE

Pablo Zabaleta a annoncé la fin de sa carrière vendredi. Sobrement. Mais avec la passion et la sincérité qui accompagnent les fidèles serviteurs du jeu. Dix-huit ans de carrière, quatre clubs, les deux premiers titres du nouveau Manchester City et cette finale de Coupe du monde perdue au Maracanã contre l’Allemagne, le parcours de ce latéral droit pas incroyablement doué a quelque chose d’exemplaire. L’Argentin aura fait une carrière de plus-value discrète, jamais flamboyant mais indispensable partout. Comme lors de ce but dans le temps additionnel d’une demi-finale du Mondial M20 contre le Brésil (2005). Le moment-clé du seul sacre de la «génération Messi»

Sur un terrain, Pablo Zabaleta n’était pas vraiment un esthète, mais il faisait partie de cette catégorie de défenseurs qui pouvait mettre la tête là où pas grand monde n’aurait lancé le pied, et qui se retrouvait à tirer au but au fin fond des arrêts de jeu. Certains croyaient à un miracle ou à un coup de chance? Cela s’appelle en réalité l’obstination. Car pour l’ancien gamin de San Lorenzo, rien n’est jamais vraiment perdu, ni un ballon ni le match. C’est d’ailleurs cette mentalité irréprochable qui a transformé l’Argentin en une véritable idole du côté de Manchester City.

Lors du fameux match décisif vers le premier titre des Citizen de l’ère moderne, en 2012, Pablo Zabaleta marquait même le premier but de la rencontre. Une réussite souvent oubliée tant le scénario fou de la fin de rencontre – deux buts dans les arrêts de jeu – a vampirisé toutes les émotions. Mais comme souvent, le fidèle Pablo avait été décisif. Discret mais décisif.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Managgia

19.10.2020 à 05:41

Il serait grand temps de redonner aux mots leur vrai sens. Les sports sont avant tout des jeux, des loisirs. En quoi est-on un guerrier, un tueur, et je ne sais quoi en les pratiquant ? Chers journalistes, rédacteurs, ouvrez donc vos dictionnaires...

Tellement déçu de votre évolution

18.10.2020 à 22:47

A l'auteur de l'article Combien êtes-vous payé pour faire des "articles" de cette médiocrité? Le "guerrier"?!? A quelle guerre a-t-il participé? Arrêtez de vous toucher le bout et rédigez de VRAIS articles d'information! Ne devenez pas le Blick2!!!