Cathédrale de Lausanne: Le guet cède sa place à une femme: une première
Actualisé

Cathédrale de LausanneLe guet cède sa place à une femme: une première

La nuit qui précède la grève des femmes du 14 juin sera unique. Des femmes hurleront l'heure pour la première fois en 614 ans.

par
ats

Il fait quoi le guet? Réponse dans ce reportage de la télévision lausannoise TVRL, en 2008.

Le guet de la cathédrale de Lausanne cédera sa place à des «guettes» dans la nuit du 13 au 14 juin à l'occasion de la Grève des femmes. Pour la première fois depuis 614 ans, quatre femmes prendront place au sommet du beffroi. «Il s'agira en principe de la déléguée à l'égalité, d'une cheffe de service, d'une représentante du collectif du 14 juin et d'une femme issue de la scène artistique», a détaillé mercredi la municipale Florence Germond, directrice des Finances et de la mobilité. Ces guets d'un jour crieront la formule consacrée qui donne l'heure - «il a sonné dix» - et annonceront le début de la journée de grève.

Le guet fera la criée de 22h comme d'habitude, explique Florence Germond. Il formera ensuite les 4 guettes qui donneront l'heure jusqu'à 2h. Elles devraient en principe dire: «C'est la guette. Il a sonné onze/douze/une/deux. Il a sonné l'heure de la grève».

Du rouge au violet

Cette action symbolique vise à sensibiliser la population à la question de l'égalité femmes-hommes. Jusqu'ici, seuls des hommes ont eu l'honneur d'exercer ce rôle. Elle s'accompagne d'autres mesures, comme la publication, le 5 juin, d'un journal communal aux couleurs de la grève. Les aplats de couleur, la titraille et les éléments mis en exergue passent du rouge lausannois au violet.

Pour l'occasion, le logo-armoirie de la ville arbore une parité symbolique: un lion et une lionne soutiennent l'écu de gueules au chef d'argent. Ces armoiries paritaires orneront un drapeau qui flottera, le 14 juin, au fronton de l'Hôtel-de-ville.

Illuminées, la fontaine de la navigation et la cheminée de Pierre-de-Plan se pareront de violet. Enfin, un quiz spécial sera à disposition dans les cafétérias et les locaux de pause de l'administration pour sensibiliser les 5000 employés de la ville aux inégalités entre femmes et hommes.

Ton opinion