Lausanne: Le hacker obtiendra-t-il malgré tout son diplôme?
Actualisé

LausanneLe hacker obtiendra-t-il malgré tout son diplôme?

La justice tardant à trancher, le pirate de l'Unil pourrait s'en tirer à bon compte.

par
Xavier Fernandez

«Le Ministère public tente de soustraire le hacker à toute sanction de l'Université.» C'est l'intitulé d'un courrier récemment adressé à «20 minutes» et signé par «une étudiante victime». Mais l'accusé profite-t-il vraiment de la bienveillance du procureur? L'un des plaignants le pense, car il affirme que le dossier a été placé «sous la pile».

Dévoilée par les médias à la mi-février, l'affaire remonte à l'année dernière. En utilisant des keyloggers (des dispositifs permettant d'enregistrer ce qu'un utilisateur d'ordinateur tape sur son clavier) malicieusement installés sur des terminaux publics de l'Unil, un étudiant avait réussi à pirater les mots de passe de 2700 comptes personnels appartenant à ses camarades. Il s'était ensuite servi de ces données pour dérober des fichiers privés et se constituer 260 dossiers contenant les noms et prénoms de ses victimes, ainsi que des photos intimes d'étudiantes et des numéros de cartes de crédit. Fin novembre, la police l'a interpellé et, depuis, l'enquête suit son cours.

Aucune volonté de temporiser

Pour ce qui est de l'Unil, le Conseil de discipline se tient prêt à agir, mais il ne peut rien faire tant que le hacker n'aura pas été reconnu coupable. Or, si aucune décision n'est rendue avant la fin de l'année scolaire, le pirate pourrait obtenir, malgré tout, son diplôme.

Le procureur Sébastien Fetter affirme cependant qu'il n'y a aucune volonté de sa part de temporiser. Même chose du côté de l'accusé, qui estime que «les sanctions tomberont bientôt, du moins avant les examens».

Etudiants partagés

Une partie des étudiants estime scandaleux que l'accusé, qui a avoué, n'ait pas encore été reconnu coupable. Pour d'autres, c'est normal, voire une bonne chose, car cette affaire ne mérite pas que sa vie soit gâchée à cause d'une «erreur de jeunesse».

Quelques-uns affirment même que le hacker mériterait une médaille car il a permis de détecter une faille dans la sécurité informatique de l'Unil. Et il y a aussi des victimes qui préfèrent oublier, car le souvenir de cette affaire est encore douloureux.

Ton opinion