Actualisé 09.01.2009 à 11:06

Proche-Orient

Le Hamas «rejette» la résolution du Conseil de sécurité

Le Hamas a rejeté vendredi la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un cessez-le- feu immédiat.

Un responsable israélien a de son côté estimé que l'offensive à Gaza «devrait se poursuivre» sans tenir compte de ce texte.

«Nous rejetons (la résolution) car elle ne sert pas nos intérêts ni ceux du peuple palestinien», a affirmé un responsable du Hamas au Liban, Raafat Morra. «Cette résolution ne tient pas compte des aspirations et des principaux objectifs du peuple palestinien», a-t- il insisté.

Un peu plus tôt, un responsable du mouvement islamiste à Gaza avait affirmé que le Hamas ne s'estimait «pas concerné» par cette résolution, sans toutefois la rejeter explicitement.

«Bien que nous soyons le principal acteur sur le terrain dans la bande de Gaza, nous n'avons pas été consultés à propos de cette résolution et il n'a pas été tenu compte de notre vision et des intérêts de notre peuple», a affirmé Ayman Taha.

«Décevant» pour Israël

Du côté israélien, le diplomate Dan Gillerman, chargé par le gouvernement de la communication sur l'offensive contre le Hamas, a estimé qu'Israël ne devait pas tenir compte de la résolution dans la mesure où elle ne «garantit pas une trêve permanente et l'arrêt des attaques terroristes» contre Israël.

«C'est une résolution très décevante pour Israël d'autant plus que les Etats-Unis se sont abstenus, sans imposer de veto», a déclaré cet ex-ambassadeur à l'ONU dans une interview à la radio publique. «Nous avons engagé cette offensive pour donner la paix et la sécurité aux habitants du sud d'Israël et je n'imagine pas que nous l'arrêtions sans avoir atteint cet objectif» a-t-il souligné.

Le premier ministre israélien Ehud Olmert, les ministres de la défense Ehud Barak et des affaires étrangères Tzipi Livni discutaient vendredi de la réponse à donner à la résolution 1860 de l'ONU. Une réunion extraordinaire du cabinet de sécurité devait suivre.

La résolution 1860 du Conseil de sécurité «appelle à un cessez- le-feu immédiat, durable et pleinement respecté, menant au retrait complet des forces israéliennes de Gaza». Elle «condamne toute violence et hostilité dirigées contre des civils et tout acte de terrorisme», et appelle notamment «à la fourniture sans obstructions (...) de l'aide humanitaire».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!