Le Hardturm reste occupé par des activistes de gauche
Actualisé

Le Hardturm reste occupé par des activistes de gauche

Les activistes de gauche qui ont pris leurs quartiers vendredi soir dans le stade du Hardturm à Zurich ont continué leur occupation samedi.

La police tolérera leur présence jusqu'à dimanche 18h00 s'ils se comportent correctement.

Cette décision a été prise après consultation des propriétaires du stade, a indiqué samedi la police municipale zurichoise. Toute la journée, une ambiance décontractée a régné dans l'ancien fief des Grasshoppers: musique et animations étaient au programme.

Les occupants, au nombre de plusieurs centaines, entendent poursuivre leurs festivités jusqu'à la fin du week-end, ont-ils indiqué lors d'un point-presse. Ils ont annoncé leur intention de respecter le délai donné par la police pour quitter les lieux.

Dans un communiqué diffusé vendredi, ces «activistes de la sous- culture», ainsi qu'ils se définissent, ont fait savoir qu'ils entendaient organiser une contre-manifestation à l'EURO 2008. Ils protestent contre la commercialisation du football, notamment.

En 2005 et 2006 déjà, deux actions similaires avaient eu lieu de la part de groupements qui avaient installé des campements éphémères de tentes et échoppes en ville de Zurich. Le stade du Hardturm est fermé depuis presque un an. Sa transformation est toujours bloquée par des procédures judiciaires. (ap)

Ton opinion