Actualisé 24.02.2009 à 07:09

Cuba

Le Havane n'échappe pas à la crise mondiale

La crise mondiale n'épargne pas le cigare cubain, dont les ventes ont baissé de 3% l'an dernier.

C'est ce qu'indique un rapport dévoilé lundi à l'ouverture de la Foire commerciale du Havane.

Détenteur exclusif des droits de vente, le groupe cubano-anglais Habanos a obtenu un bénéfice de 390 millions de dollars en 2008, une baisse de 3% par rapport à l'année précédente, a annoncé son vice- président Manuel Garcia.

Le «Havane», considéré comme le meilleur cigare au monde, a aussi pâti de l'essor des lois anti-tabac qui ont affecté ses «principaux marchés», a indiqué M. Garcia, en citant l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, le Portugal, les Pays-Bas et les Emirats Arabes Unis.

Selon Habanos, le cigare cubain a payé les effets de «l'instabilité politique et les conflits géopolitiques» qui ont abouti à une chute «de plus de 11% des voyages touristiques».

«La conséquence est une réduction des ventes en 'duty free'», un circuit de distribution particulièrement important à travers lequel 24% des cigares ont été écoulés l'an dernier, a expliqué M. Garcia, qui prévoit encore une «année compliquée» en 2009.

La onzième édition de la Foire commerciale du Havane, le rendez- vous international le plus prisé des professionnels du cigare, se déroule jusqu'à vendredi dans la capitale cubaine, où sont attendus 1.000 invités originaires de 70 pays.

Habanos, qui commercialise 27 marques dont les plus prestigieuses comme Montecristo, Cohiba, Romeo et Juliette ou Partagas, contrôle environ 70% du marché mondial du cigare, sans prendre en compte les Etats-Unis en raison de l'embargo. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!