Actualisé 19.06.2019 à 16:39

Energy ChallengeLe home office permet d'économiser bien du CO2

Bon pour l'environnement et pour la motivation: les employés de bureau travaillent de plus en plus à domicile, les émissions de CO2 diminuent et la productivité augmente.

de
sts
1 / 4
Entre 2001 et 2018, selon l'Office fédéral de la statistique, le nombre de personnes travaillant à domicile, au moins occasionnellement, a plus que quadruplé, passant de 250'000 à plus d'un million de travailleurs salariés et indépendants.

Entre 2001 et 2018, selon l'Office fédéral de la statistique, le nombre de personnes travaillant à domicile, au moins occasionnellement, a plus que quadruplé, passant de 250'000 à plus d'un million de travailleurs salariés et indépendants.

Pexels
Selon les calculs de la fondation pour la protection climatique My Climate, si 450'000 collaborateurs supplémentaires en Suisse travaillaient une fois par semaine en home office au lieu de se rendre au bureau, ils parcourraient environ 4,5 millions de kilomètres de moins en voiture et 2,6 millions de kilomètres de moins en transports publics chaque semaine.

Selon les calculs de la fondation pour la protection climatique My Climate, si 450'000 collaborateurs supplémentaires en Suisse travaillaient une fois par semaine en home office au lieu de se rendre au bureau, ils parcourraient environ 4,5 millions de kilomètres de moins en voiture et 2,6 millions de kilomètres de moins en transports publics chaque semaine.

Keystone/Michael Buholzer
Au total, 1400 tonnes de CO2 pourraient ainsi être économisées chaque semaine. Avec une moyenne de 47 semaines de travail par an, l'économie annuelle correspondrait à un peu moins de 67'000 tonnes de CO2.

Au total, 1400 tonnes de CO2 pourraient ainsi être économisées chaque semaine. Avec une moyenne de 47 semaines de travail par an, l'économie annuelle correspondrait à un peu moins de 67'000 tonnes de CO2.

Keystone/Gaetan Bally

Boire du café, vérifier ses mails et s'il fait beau aller au bord de l'eau? Les défenseurs du télétravail continuent à se battre contre ces préjugés. Cependant, comme le montrent de nombreuses études, les gens qui peuvent travailler à domicile de temps en temps sont plus productifs. En Suisse contrairement à ce qui se passe dans les pays anglo-saxons, le home office n'est pas encore aussi fortement ancré.

Néanmoins entre 2001 et 2018, selon l'Office fédéral de la statistique, le nombre de personnes travaillant à domicile au moins occasionnellement a plus que quadruplé, passant de 250'000 à plus d'un million de travailleurs salariés et indépendants. Le nombre de personnes qui font du home office à 50% ou plus de leur temps de travail est passé d'environ 30'000 en 2001 à 138'000 actuellement.

Quand fait-il sens de travailler à la maison?

Un plus grand nombre d'employés de bureau pourraient travailler à domicile au moins un jour par semaine: les travaux pour lesquels seules quelques interactions personnelles avec les collègues de l'équipe sont nécessaires et les tâches qui nécessitent une concentration maximale peuvent souvent être accomplis plus efficacement en home office.

Selon les calculs de la fondation pour la protection climatique My Climate, si 450'000 collaborateurs supplémentaires en Suisse travaillaient une fois par semaine en home office au lieu de se rendre au bureau, ils parcourraient environ 4,5 millions de kilomètres de moins en voiture et 2,6 millions de kilomètres de moins en transports publics chaque semaine. Cela représente une économie hebdomadaire totale de 1400 tonnes de CO2. Avec une moyenne de 47 semaines de travail par an, l'économie annuelle correspondrait à un peu moins de 67'000 tonnes de CO2. Les chiffres ont été calculés en 2010, et comme le temps de trajets des Suisses pour se rendre au travail est de plus en plus long, le potentiel d'économie devrait être encore plus important à l'heure actuelle.

Augmentation de la satisfaction et de la motivation au travail

La possibilité de travailler à domicile permet non seulement de réduire les émissions de CO2 dans toute la Suisse et d'économiser de l'énergie, mais aussi d'accroître la satisfaction au travail et la motivation des collaborateurs. Ces derniers sont moins dérangés par les discussions ou les conversations téléphoniques bruyantes des collègues de bureau. De plus, aucun code vestimentaire n'est requis et il n'y a pas le stress, souvent ressenti, de se rendre au travail.

Energy Challenge 2019

L'Energy Challenge est une campagne nationale menée par des entreprises suisses avec le soutien de SuisseEnergie. Son objectif est de mieux faire connaître la thématique de l'énergie à la population suisse et de l'inciter à économiser l'énergie de manière ludique. En tant que partenaire média, 20 minutes se penche sur la thématique de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables avec des reportages, des interviews et des conseils pratiques sur la mobilité, l'alimentation, les appareils électroniques, les voyages et la rénovation énergétique. Retrouvez toutes les informations sur l'Energy Challenge 2019 ainsi que des concours avec des prix d'une valeur totale de 200'000 francs sur l'application officielle disponible sur Android et iOS.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!