Actualisé 29.01.2019 à 18:34

CanadaLe jardinier avoue avoir démembré 8 hommes

Un jardinier-paysagiste de Toronto reconnaît avoir assassiné, mutilé et démembré huit hommes ayant fréquenté la communauté homosexuelle de la ville.

Bruce McArthur, arrêté début janvier 2018, a avoué le meurtre de huit hommes.

Bruce McArthur, arrêté début janvier 2018, a avoué le meurtre de huit hommes.

DR/twitter

Un jardinier canadien a plaidé coupable mardi à Toronto d'avoir assassiné huit hommes, ouvrant la voie à une condamnation rapide sans procès.

Le plaider-coupable surprise de Bruce McArthur, auto-entrepreneur de 67 ans, lui évite un long procès qui devait commencer ces jours-ci.

Sa peine devrait être prononcée lors d'une audience le 4 février: il encourt la prison à vie, avec une période incompressible de 25 ans. Selon que les peines seront cumulées ou pas, il pourrait être condamné à passer de 25 à 200 ans derrière les barreaux.

«Bruce McArthur a plaidé coupable», a expliqué à la presse David Dickinson, un responsable de l'enquête policière. «C'est la bonne décision».

«Malheureusement nous ne pourrons pas faire revenir ces hommes, j'espère que nous pourrons aider les familles et les communautés (touchées par ces meurtres) à tourner la page», a ajouté M. Dickinson.

Corps enterrés chez les clients

Bruce McArthur a été arrêté début janvier 2018 alors qu'un jeune homme venait d'entrer chez lui. La police l'a retrouvé attaché à un lit, sain et sauf.

Le jardinier a été inculpé de huit meurtres peu après, à l'issue d'une longue enquête de la police de Toronto sur de nombreuses disparitions inexpliquées.

Selon la police, il a profité de son emploi de jardinier-paysagiste pour enterrer les corps démembrés de sept de ses victimes dans des jardinières d'un client, chez lequel il entreposait également son matériel.

Le corps de la huitième victime a été retrouvé dans un ravin derrière la maison de ce client.

Toutes ses victimes ont disparu entre 2010 et 2017.

L'une des huit victimes était un ancien amant de Bruce McArthur, les autres étant respectivement deux immigrés afghans, deux réfugiés sri lankais, un Iranien, un Turc et un sans domicile fixe canadien qui se prostituait.

Quelque 75 jardins de la région de Toronto où il avait eu des contrats d'entretien au fil des années ont été fouillés par la police au printemps et à l'été.

Cette dernière a rouvert également quinze dossiers de meurtres commis entre 1975 et 1997, avant de conclure qu'il était peu probable que l'accusé ait fait d'autres victimes. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!