Actualisé 04.10.2006 à 00:07

Le jass sort du bistrot et abat ses cartes sur le Net

Le jass prend un coup de jeune! Des associations l'utilisent pour en faire des rencontres conviviales.

«On ne joue plus dans les bistrots», regrette Grégoire, joueur de haut niveau. «J'ai dépassé la trentaine et je reste l'un des plus jeunes dans les matches.» S'il perd de son sérieux, le jeu n'est pas mort. La Croix-Rouge Suisse débute cette semaine son tournoi de jass. «C'est une manière de toucher une large partie de la population et de partager des moments conviviaux. Notre but est avant tout que les gens nouent le contact avec notre association», déclare Beat Wagner, le porte-parole.

Pour toucher le plus de monde possible, l'œuvre s'est associée au site Web Bluewin qui propose de participer online. «Cette manifestation nous permet également de récolter quelques fonds.» Les étudiants gay de Lausanne croient également en la convivialité du jass.

«Fin novembre, nous organiserons le premier tournoi de jass gay», explique Gilles, l'un des responsables du groupe. «Le but est de faire connaissance, c'est pourquoi les équipes seront tirées au sort. En jouant au chibre, on parle un peu de tout, et entre les joueurs, il se crée une certaine connivence.»

Autre passionné du jeu, l'informaticien Cyril Wannaz s'est lancé il y a quelques années sur le Net. Son site accueille jusqu'à 200 joueurs simultanés. «Même en ligne, il y a un véritable plaisir de jouer. Mais il est plus facile de se connecter que de trouver quatre amis quand il vous prend une envie soudaine de jouer!»

Joël Burri

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!