Grippe A/H1N1: Le jeune infecté n'est plus contagieux
Actualisé

Grippe A/H1N1Le jeune infecté n'est plus contagieux

Le jeune Argovien atteint du virus de la grippe A/H1N1 a pu quitter dimanche matin l'hôpital cantonal à Baden (AG).

La mise en quarantaine de 16 collaborateurs de l'hôpital et de 15 personnes de l'entourage du malade se poursuit jusqu'à mercredi.

Le jeune homme n'est définitivement plus contagieux, a indiqué l'hôpital. Il a surmonté sa grippe sans problème et est en bonne santé, a dit Stefan Wey, porte-parole de l'établissement, interrogé par l'ATS.

Le jeune homme avait été renvoyé par l'hôpital à la maison mercredi suite à un malentendu. Après un test du centre national Influenza à Genève, il avait été réhospitalisé quelques heures plus tard.

En quarantaine

Jusqu'à mercredi, 16 collaborateurs de l'hôpital cantonal doivent rester en quarantaine. Ils ont été en contact avec le patient. C'est pourquoi ils sont traités de manière préventive avec du Tamiflu.

Quinze personnes privées de son entourage sont également en quarantaine. Pour quelques autres de ses proches, la quarantaine est terminée. Le délai de sept jours fixé par l'Office fédéral de la santé publique a expiré.

Le jeune homme, domicilié à Baden, était rentré samedi passé du Mexique en Suisse, via Philadelphie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait identifié les passagers qui avaient voyagé sur le même vol. Parmi eux se trouvait un membre de l'exécutif de la ville d'Aarau, Michael Ganz.

Samedi, les autorités cantonales argoviennes ont décidé de placer en quarantaine tous les membres de l'exécutif d'Aarau ainsi que ceux du conseil d'administration des services industriels de la ville, de même que leurs conjoints, soit 40 à 50 personnes au total.

M. Ganz présentait des symptômes de la grippe, qui ont disparu peu de temps après. Il attend les résultats des analyses pour la semaine prochaine. Les membres de l'exécutif et du conseil d'administration des services industriels vont bien, a indiqué dimanche le médecin cantonal Martin Roth, interrogé par l'ATS.

(ats)

Ton opinion