Hockey LNA: Le jeune Melvin Nyffeler a dégoûté Genève-Servette
Actualisé

Hockey LNALe jeune Melvin Nyffeler a dégoûté Genève-Servette

Les Zurichois sont allés s'imposer aux Vernets (0-3), grâce à une très belle performance de leur troisième gardien, âgé de 18 ans.

par
Robin Carrel
Genève
Le Genevois Cody Almond bute sur le portier zurichois, qui jusque-là n'avait joué que 28 secondes en LNA.

Le Genevois Cody Almond bute sur le portier zurichois, qui jusque-là n'avait joué que 28 secondes en LNA.

Le portier habituellement titulaire des Zurich Lions, Lukas Flüeler, extraordinaire depuis le début de saison avec déjà cinq blanchissages, a été laissé à la maison, malade. Son remplaçant, l'ancien international junior Tim Wolf, a été mis à la disposition des GCK Lions pour retrouver le rythme à la suite d'une blessure. N'importe quelle formation privée de ses deux premiers cerbères aurait paniqué. N'importe laquelle, sauf les Zurich Lions. Sans Tobias Stephan (suspendu), Genève avait par exemple dû faire appel à Simon Rytz et à Pascal Caminada, venus de Bienne et Thurgovie.

La troupe de Marc Crawford dispose d'un réservoir inépuisable de jeunes prometteurs. Y compris au poste le plus important. Melvin Nyffeler, gardien de la Suisse lors des derniers mondiaux M20, l'a une nouvelle fois prouvé. Il n'avait pourtant joué que... 28 secondes en LNA jusque-là. «Il faut le féliciter, a souri le capitaine Mathias Seger, pendant que son jeune coéquipier, affublé d'un chapeau d'armailli, tentait de déboucher une bouteille de mousseux. A cet âge-là, réussir un blanchissage pour son baptême du feu dans l'élite, c'est phénoménal!»

Le jeune gardien a aussi pu compter sur l'effrayant manque de réalisme des attaquants adverses. Un phénomène personnalisé par Kevin Romy et son compère Denis Hollenstein. Les deux fers de lance helvétiques de l'attaque genevoise n'ont toujours pas inscrit le moindre but cette saison. Cela commence à faire long et le classement du GSHC pourrait bien s'en ressentir au final.

Les Vernets 6379 spectateurs.

Arbitres Kämpfer/Massy.

Buts 7e Bergeron (Nilsson) 0-1. 40e (39'08) Kenins (Cunti) 0-2. 59e Wick (Nilsson) 0-3.

Genève: Stephan; Eliot Antonietti, Bezina; Mercier, Iglesias; Vukovic, Marti; Jacquemet, Romy, Hollenstein; Simek, Almond, Picard; Petrell, Lombardi, Daugavins; Roland Gerber, Berthon, Jean Savary; Rod, Leonelli.

Zurich: Nyffeler; Seger, Geering; Blindenbacher, Maurer; Stoffel, Bergeron; Daniel Schnyder; Nilsson, Cunti, Wick; Bastl, Shannon, Latendresse; Patrik Bärtschi, Trachsler, Kenins; Künzle, Senteler, Schäppi; Baltisberger.

Pénalités: 3 x 2' contre Genève, 5 x 2' contre Zurich. notes Genève sans Fritsche, Rivera ni Kamerzin (blessés), Zurich sans Wolf, McCarthy (blessés), Keller (avec les GCK Lions), ni Flüeler (malade).

Sans rythme

Cunti s’est offert la première occasion après 4 minutes, mais Stephan veillait. Les Zurichois ont ouvert le score sur un missile de Bergeron (7e). Romy (15e et 18e) et Hollenstein (19e) n’ont pas réussi à débloquer leur compteur, malgré d’énormes possibilités. A la mi-match, Petrell et Picard ont aussi manqué le coche. Zurich en a profité juste avant la 2e pause. Cunti a offert un centre parfait à Kennins pour le 0-2. Genève n’a pas réussi à revenir dans la partie, disputée sur un rythme étrange, malgré leurs efforts désordonnés. Wick a encore aggravé la marque à 74’’ de la fin.

Ton opinion