Tennis - Le joli conte de fées d’Emma Raducanu à Wimbledon
Publié

TennisLe joli conte de fées d’Emma Raducanu à Wimbledon

La jeune Anglaise, 18 ans, était encore sur les bancs universitaires il y a deux mois. Et voilà la 338e joueuse mondiale en huitièmes de finale du tournoi londonien.

Emma Raducanu vit une belle histoire sur les courts de Wimbledon.

Emma Raducanu vit une belle histoire sur les courts de Wimbledon.

REUTERS

On ignore si, à son âge, elle doit rentrer avant minuit chez elle sous prétexte que son beau carrosse va se transformer en citrouille mais c’est une belle histoire, un joli conte de fées, que vit la jeune Britannique Emma Raducanu à Wimbledon! 338e joueuse mondiale et bénéficiaire d’une invitation, cette étudiante, encore sur les bancs universitaires il y a deux mois, a réussi, ce samedi, son examen de passage en deuxième semaine du tournoi londonien en éliminant la Roumaine Sorana Cîrstea (WTA 45) 6-3 7-5.

«Je reste un jour de plus!» s’est exclamée la joueuse de 18 ans à un public du Court No 1 qui l’avait soutenue tout au long de la partie et ne cessait de l’applaudir une fois la victoire acquise. «C’est de loin le plus grand court sur lequel j’ai joué. Pendant tout le match, c’est le public qui m’a portée et m’a permis de passer», a-t-elle ajouté, le visage illuminé d’un sourire qui semblait indélébile, après avoir longuement rangé ses affaires et échangé avec le public. Comme pour profiter plus longtemps de ce moment avant de quitter le court.

‹‹Quand je faisais mes valises pour venir, mes parents m’ont dit «tu mets trop de vêtements de tennis!››

Emma Raducanu, 338e joueuse mondiale

«Qui aurait cru Quand je faisais mes valises pour venir, mes parents m’ont dit: «Tu mets trop de vêtements de tennis!», s’est amusée cette jeune femme née au Canada d’un père roumain et d’une mère chinoise avant de venir en Grande-Bretagne à l’âge de 2 ans.

Elle avait annoncé après sa qualification pour le 3e tour qu’elle préférait passer en 8es de finale que d’obtenir les félicitations à ses examens d’économie et de mathématiques. Et elle y est. Emma Raducanu affrontera l’Australienne Ajla Tomljanovic (75e) lundi pour une place en quarts de finale de son tout premier tournoi du Grand Chelem.

«Pendant tout le match, c’est le public qui m’a portée et m’a permis de passer», s’est-elle exclamée en conférence de presse.

«Pendant tout le match, c’est le public qui m’a portée et m’a permis de passer», s’est-elle exclamée en conférence de presse.

REUTERS

Jeudi, elle avait déjà marqué les esprits en écartant la 42e mondiale Marketa Vondrousova 6-2 6-4 en 72 minutes. La progression de Raducanu sur la planète tennis a été fortement ralentie à cause de la pandémie et parce qu’elle était toujours en classe. Si bien qu’elle n’a fait ses débuts sur le circuit WTA qu’en juin dernier. On ignorait jusqu’à ce samedi que Cendrillon jouait au tennis!

(AFP/Sport-Center)

Ton opinion

4 commentaires