Tennis – Le joueur le plus riche du monde n’est pas celui qu’on croit
Publié

TennisLe joueur le plus riche du monde n’est pas celui qu’on croit

Les comptes en banque de Nadal, Djokovic et Federer font pâle figure à côté du patrimoine d’un ancien vainqueur de Roland-Garros en double, estimé à 1,6 milliard de dollars.

par
Claude-Alain Zufferey
Ion Tiriac est le joueur de tennis professionnel à être le plus riche. Il a surtout gagné son argent en dehors des courts.

Ion Tiriac est le joueur de tennis professionnel à être le plus riche. Il a surtout gagné son argent en dehors des courts.

AFP

En cette fin d’année tennistique, alors qu’il ne reste plus que la Coupe Davis à disputer, il est temps de tirer un premier bilan. En ce qui concerne les classements, les choses peuvent encore quelque peu changer jusqu’au 31 décembre.

En revanche, il y a une question à laquelle on peut déjà répondre. Quel est le joueur de tennis le plus riche du monde? Et espérons pour lui qu’il le restera encore pour de nombreuses années.

Eh bien, ce n’est certainement pas le joueur qui vous vient en premier à l’esprit. Non, ce n’est pas Rafael Nadal, ni Roger Federer, ni même le numéro un mondial Novak Djokovic. On ne parle pas non plus d’Elon Musk, l’homme le plus riche du monde. Il joue sûrement au tennis, mais il s’agit bien d’un tennisman pro qu’il faut trouver.

Trois finales de Coupe Davis

Il est Roumain et c’est… Ion Tiriac. Selon les spécialistes de Forbes, l’homme est à la tête d’un patrimoine estimé à 1,6 milliard de dollars, soit à peu près sept fois plus que celui de Djokovic.

Plus célèbre pour sa moustache et ses punchlines que pour ses coups droits et ses revers, l’homme n’a donc pas fait fortune sur les courts de tennis. Il était joueur professionnel dans les années septante avec comme meilleur classement, une 55e place mondiale en simple et une 19e en double. Il a tout de même remporté avec son compatriote Ilie Nastase les Internationaux de France de tennis en double et a disputé avec la Roumanie, trois finales de Coupe Davis en 1969, 1971 et 1972.

Les Américains Stan Smith et Erik Van Dillen (à gauche) remportent le match de la Coupe Davis contre les Roumains Ilie Nastase et Ion Tiriac, le 14 octobre 1972, à Bucarest.

Les Américains Stan Smith et Erik Van Dillen (à gauche) remportent le match de la Coupe Davis contre les Roumains Ilie Nastase et Ion Tiriac, le 14 octobre 1972, à Bucarest.

AFP

Ion Tiriac n’a récolté que 266 000 dollars lorsqu’il était professionnel.

Comme la plupart des anciens joueurs, le Roumain a commencé par devenir entraîneur et manager, travaillant avec des grands noms comme Guillermo Vilas de 1976 à 1985, puis Boris Becker jusqu’en 1993. Il est actuellement propriétaire du tournoi ATP de Madrid.

Ion Tiriac en compagnie de l’un de ses protégés, Boris Becker. L’un a moins bien réussi en affaires que l’autre.

Ion Tiriac en compagnie de l’un de ses protégés, Boris Becker. L’un a moins bien réussi en affaires que l’autre.

AFP

Ion Tiriac a gagné la majorité de son argent à la fin de la guerre froide. Profitant du déclin du communisme dans son pays, il a créé la première banque privée du pays, qui est devenue un énorme succès financier.

Sous le nom de Tiriac Holdings Ltd, il a investi dans des entreprises de vente au détail, d’assurance et de transport aérien et, en 2007, il a été désigné par Forbes comme le premier milliardaire de Roumanie.

Ton opinion

19 commentaires