«THE QUEEN»: Le jour où la couronne britannique a tremblé

Actualisé

«THE QUEEN»Le jour où la couronne britannique a tremblé

Le plus fin des cinéastes anglais revient sur la semaine qui a failli voir tomber la monarchie britannique.

Tout le monde se souvient de ce qu'il faisait le dimanche 31 août 1997, lorsque la princesse Diana mourut dans un accident de voiture à Paris. Si, déjà de son vivant, Lady Di causait «quelques soucis» à la Couronne, sa mort ébranlera purement et simplement une institution millénaire.

Alors que la planète apprend la nouvelle, le peuple anglais démontre sa tristesse et son désespoir. La reine Elizabeth II, elle, reste enfermée dans sa résidence estivale, le château de Balmoral, dans les landes écossaises. Le premier ministre Tony Blair, fraîchement élu, se rend immédiatement compte que la réaction de la monarchie est à l'opposé de ce qu'attendent les Britanniques et conseille à la reine de rentrer au plus tôt à Buckingham Palace, à Londres. Ce que n'apprécie guère la reine...

Plus que sur l'«événement Diana» en lui-même, c'est sur cette réaction froide de la Couronne et son rapport à un jeune Tony Blair que se penche le réalisateur de «My Beautiful Laundrette» (1985). Tout en sachant qu'il s'attaque ici à un thème complexe et polémique.

D'un côté, une institution noyée sous un protocole conservateur, de l'autre un Tony Blair travailliste, peu porté sur la chose royale, mais qui bénit «la princesse du peuple» (expression qui lui vaudra la reconnaissance des Anglais). Au milieu: un peuple éploré et une presse qui demande: «Y a-t-il un coeur qui bat chez les Windsor?»

Il y a quelques années, Stephen Frears aurait certainement eu du mal à traiter de la famille royale. Mais cette première semaine du mois de septembre 1997 semble avoir changer quelques moeurs. Le cinéaste ne cherche pas ici à prouver les travers d'une monarchie engluée dans ses règles. Il tend plutôt à montrer la relation (toute modérée qu'elle soit) entre une femme pour qui l'émotion est privée et un homme qui doit asseoir un gouvernement tout en sauvant la monarchie.

Prix d'interprétation à Venise, Helen Mirren est royale. Le reste du casting est tout simplement parfait. Un film à découvrir absolument!

Elsa Duperray

De Stephen Frears, avec Helen Mirren, Michael Sheen

Ton opinion