16.01.2015 à 15:55

Attentats à Paris

Le journaliste de Fox News s'excuse... à moitié

Nolan Peterson avait créé la polémique en affirmant que certaines zones de Paris étaient «gouvernées selon les règles de la charia». Il a tenté de se justifier.

de
joc
1 / 293
05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

AFP/Eric Feferberg
...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

AFP/Eric Feferberg
27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

Un journaliste de Fox News a essuyé une volée de bois vert après ses propos abracadabrantesques sur la situation en France. Lundi, Nolan Peterson avait évoqué la présence de «no-go zone» à Paris, affirmant que l'atmosphère régnant dans la capitale française rappelait l'Irak ou l'Afghanistan en période de guerre.

Les délires du vétéran de l'armée américaine, largement repris en France, ont soulevé un tollé. Mercredi soir, Le Petit Journal de Canal+ a appelé ses téléspectateurs à écrire à Fox News pour exiger des explications, explique la version française de «20 minutes». Jeudi, Yann Barthès a annoncé qu'à 14h30, heure new-yorkaise, 20'000 mails de réclamation avaient été envoyés à la chaîne américaine, qui a fini par enlever les contacts de son site internet.

Obligé de se justifier, Peterson, qui assure avoir vécu en France entre 2004 et 2006, a publié sur le web une lettre d'excuse. Il assure qu'il ignorait tout de la carte que diffusait la chaîne pendant ses explications, mais en assume la responsabilité et se dit désolé. Cependant, le journaliste tente de sauver la face et ne retire pas ses propos. Il précise simplement que la situation qu'il a décrite dans son intervention correspondait aux émeutes de banlieue survenues en... 2005.

«J'étais en France (…) quand des centaines d'écoles ont été incendiées à travers le pays, qu'environ 9000 voitures ont été brûlées, des milliers de manifestants blessés et arrêtés (…) et le pays placé en état d'urgence durant des mois», assure Peterson, qui ajoute: «Vous n'êtes peut-être pas d'accord avec moi mais je maintiens ce que j'ai dit avoir vu en 2005». Metronews explique que la situation décrite par le journaliste américain n'est pas complètement fausse, mais que le nombre d'écoles incendiées à l'époque est beaucoup moins élevé et que l'état d'urgence a duré 3 semaines et non plusieurs mois.

Les propos du journaliste qui ont mis le feu aux poudres

Watch the latest video at video.foxnews.com

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!