Actualisé 14.12.2009 à 20:33

VaudLe juge anti-dealers dénonce des absurdités

Juge d'instruction cantonal itinérant, Jean-Luc Reymond est LE magistrat qui condamne petits dealers et gros trafiquants de stupéfiants.

de
Frédéric Nejad

Le quotidien de Jean-Luc Reymond? Enquêter et condamner rapidement les trafiquants de drogue interpellés en flagrant délit. Le magistrat a hérité de la mission STRADA, contre les dealers de rue, et s'attaque aussi aux gros poissons des réseaux.

– 20minutes online. Quelle est votre mission?

– Jean-Luc Reymond. Je ne m'occupe que des affaires de stupéfiants dans le canton. Dont les enquêtes pour remonter une filière, qui peuvent durer des mois.

– Et quelles sont les principales difficultés dans votre lutte?

– Le grand problème, avec STRADA, est de parvenir à établir que l'interpellé possède de la drogue sur lui dans le but de la vendre, et non pour sa propre consommation. Car ce dernier cas ne conduit qu'à une simple contravention, selon la loi. L'interpellation du consommateur qui vient d'acheter sa dose permet alors de confondre le dealer.

– D'autres problèmes?

– Nous avons très souvent affaire à des demandeurs d'asile et à des NEM (non-entrée en matière) qui n'ont ni le droit de travailler ni argent. En quoi la sanction des jours-amendes est-elle efficace?

– Que ressentez-vous quand vous croisez au centre de Lausanne tous ces dealers?

– Ça me gêne, c'est anormal de se faire proposer de la drogue ainsi dans la rue. Mais on est dépassé par le nombre de réfugiés et de NEM sans le sou qui n'ont aucune autre perspective.

Filières du Nigeria et mules de l’Est

Le juge Reymond constate que 90% des filières du trafic de cocaïne sont composées de Nigérians dont la plupart viennent d’autres cantons. Certains transitent par l’Espagne (avec de faux documents) et les Pays-Bas. Il n’existe aucun traité de renvoi entre la Suisse et le Nigeria. Autre phénomène observé: les mules, pour transporter la drogue, sont de plus en plus recrutées parmi des individus d’Europe de l’Est, moins contrôlés par la police...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!