Actualisé 21.11.2018 à 13:06

Moutier (BE)Le Jura veut que le Conseil fédéral s'engage

L'avenir de la cité prévôtoise s'est invité à la session du Parlement jurassien, mercredi.

Le Parlement jurassien a voté à l'unanimité une résolution interpartis, suite à l'invalidation du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier (BE). Le texte exige «un Conseil fédéral engagé et efficace» dans la résolution du dossier.

La question jurassienne s'est invitée à la session du Parlement jurassien de mercredi, après l'annonce le 5 novembre de l'annulation par la préfète du Jura bernois du vote du 18 juin 2017 sur l'identité cantonale de la cité prévôtoise. Ce jour-là, Moutier avait décidé de rejoindre le canton du Jura, avec une majorité de 51,7 pour cent.

La résolution, déposée par le groupe PDC, a recueilli un soutien unanime des 60 députés du Parlement jurassien. Elle a suscité de nombreuses interventions à la tribune.

«Respecter les principes»

Dans sa résolution, le Parlement jurassien appelle «solennellement le Conseil fédéral à prendre la main dans un contexte qui l'exige et à tout mettre en oeuvre pour que la décision populaire du 18 juin 2017 soit respectée». Le document porte la signature de la présidente du législatif, la députée PDC Anne Froidevaux.

Dans son intervention, celle-ci a parlé d'un «immense gâchis, après un scrutin pourtant largement surveillé». «Au-delà de la question jurassienne, la remise en cause du vote jette un doute sur les votations où les résultats sont serrés», a précisé Anne Froidevaux. «Il est question de respecter les principes de la démocratie.»

UDC prudente

Le député UDC Thomas Stettler a jugé en revanche que le Conseil fédéral n'avait pas vocation à intervenir à ce stade du dossier, tout en rappelant que les démocrates du centre reconnaissaient le vote de 2017. «La seule demande utile consisterait à exiger du Conseil fédéral un deuxième vote, placé sous le contrôle strict de la Confédération». L'UDC n'en a pas moins adopté la résolution. «Par solidarité», a précisé Thomas Stettler.

Depuis l'annonce de la préfète Stéphanie Niederhauser, les fronts se sont à nouveau tendus dans le dossier de l'avenir de la commune de Moutier et de ses quelque 7500 habitants. Cette tension marquera en outre les élections communales qui doivent se tenir dimanche à Moutier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!