Arts martiaux mixtes: Le K.-O. dévastateur de l’ancien SDF camerounais
Publié

Arts martiaux mixtesLe K.-O. dévastateur de l’ancien SDF camerounais

Le Camerounais Francis Ngannou a terrassé l’Américain Stipe Miocic à Las Vegas et lui a ravi le titre des poids lourds dans la Ligue américaine d’arts martiaux mixtes de l’UFC.

par
Sport-Center
Le Camerounais Francis «Predator» Ngannou a infligé un violent K.-O. à l’Américain Stipe Miocic à Las Vegas. 

Le Camerounais Francis «Predator» Ngannou a infligé un violent K.-O. à l’Américain Stipe Miocic à Las Vegas.

Le Camerounais Francis «Predator» Ngannou est désormais l’homme à battre dans la catégorie des poids lourds de l’UFC (Ultimate Fighting Championship). L’ancien sans-domicile-fixe, qui dormait dans les rues de Paris à son arrivée illégale en France il y a huit ans en tant que migrant, a pris une revanche éclatante sur l’Américain Stipe Miocic, qui l’avait battu en janvier 2018, en lui infligeant un K.-O. dévastateur au 2e round.

«Je trouve difficilement les mots, je m’étais fait cette promesse de gagner. Accomplir cela, alors que personne ne pensait que je pouvais le faire, est un sentiment si puissant. Donner tort à ceux qui doutaient de moi me donne une immense satisfaction», a déclaré le colosse de 1,93 m pour 113 kg après son triomphe à Las Vegas.

Souvenirs douloureux

Âgé de 34 ans, Francis Ngannou compte 16 victoires contre 3 défaites dans l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Il a intégré le circuit de l’UFC en 2015, soit deux ans après avoir rejoint la France de manière illégale en passant par le Niger, l’Algérie, le Maroc, puis l’Espagne à bord d’un bateau gonflable. «Les barbelés de Melilla, je ne pourrai jamais les oublier», a-t-il raconté au site Infomigrants en 2018, en évoquant son passage dans l’enclave espagnole et les cicatrices sur son corps qui le renvoient à ses douloureux souvenirs: «J’en ai partout: sur les côtes, les jambes, les pieds…»

Aujourd’hui, le nouveau champion des lourds de l’UFC vit à Las Vegas et mène un train de vie luxueux. Une véritable success story.

Ton opinion