Tendance: Le kitsch de Yougoslavie a la cote
Actualisé

TendanceLe kitsch de Yougoslavie a la cote

De plus en plus d'amateurs de vintage achètent des pochettes de vinyles pressés sous l'ère de Tito. Elles sont le symbole humoristique d'un choc des cultures.

par
Jason Huther

Le commerce de fourres de disques réalisés aux Balkans pendant les années 1970 et 1980 a du succès sur les sites de vente en ligne. Le but des collectionneurs n'est pas de juger de la qualité musicale des productions, mais d'amasser les images les plus kitsch possibles. Les chasseurs sont à l'affût des chanteuses aux jambes poilues, des pin-up grotesques ou encore des crooners de pacotille. S'ajoutent à ce florilège, des montages photographiques qui, avec nos yeux de 2013, semblent être des chef-d'œuvre de tâcherons.

En dehors de leur simple dimension cocasse, ces clichés révèlent un véritable patrimoine où s'interpénètrent des cultures d'ici et d'ailleurs. Pour mémoire, cet aspect socioculturel avait été évoqué dans une exposition, «L'air du temps», au Musée d'Ethnographie de Genève en 2010. Une partie de l'accrochage était consacrée aux pochettes de vinyles de la Roumanie de Ceausescu.

Ton opinion