Suisse: Le KOF voit une reprise sur le front de l'emploi
Actualisé

SuisseLe KOF voit une reprise sur le front de l'emploi

Le nombre des entreprises envisageant une augmentation des emplois est désormais supérieur à celles prévoyant des suppressions, une première depuis 2014.

Les perspectives des entreprises sont un peu plus positives qu'avant dans l'hôtellerie.

Les perspectives des entreprises sont un peu plus positives qu'avant dans l'hôtellerie.

Keystone

Les entreprises sont à nouveau confiantes en matière d'embauche, estime le KOF. La part des employeurs prévoyant d'étoffer leurs effectifs s'accroît, révèle l'indicateur de l'emploi de l'institut zurichois.

L'indicateur a franchi la barre du zéro pour la première fois depuis le troisième trimestre 2014, a indiqué jeudi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) sur la base d'un sondage auprès de 4500 entreprises en avril. Il s'établit à 1,4 point pour le 2e trimestre 2017.

L'industrie se redresse

Cette progression fait présager une évolution réjouissante sur le marché suisse de l'emploi durant le semestre d'été, écrit le KOF dans son communiqué. Le nombre des entreprises envisageant une augmentation des emplois est légèrement supérieur au nombre des entreprises prévoyant des suppressions, ajoute-t-il.

Par secteur, seul celui du commerce de gros recule en variation trimestrielle. Les perspectives des entreprises sont un peu plus positives qu'avant dans les assurances et l'hôtellerie. Le secteur secondaire est aussi optimiste, à l'instar du bâtiment, dont l'indicateur se trouve au même niveau qu'à mi-2014.

L'industrie retrouve lentement le sourire, même si ce n'est pas encore l'euphorie, avec un indice à un niveau dépassant ceux enregistrés durant tous les trimestres écoulés depuis l'abandon du taux plancher en janvier 2015. Cette évolution suggère que les employeurs du secteur n'envisagent pas de suppression d'emplois et se préparent à engager du personnel, relève le KOF. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion