Hockey - LNA: Le Lausanne HC a erré comme une âme en peine
Actualisé

Hockey - LNALe Lausanne HC a erré comme une âme en peine

Davos a profité de la venue de Lions édentés (3-0) pour s'inviter dans le quatuor de tête de la Ligue nationale A.

par
Marc Fragnière
Davos
Les prouesses de Huet (ici devant Ambühl) n'ont servi à rien.

Les prouesses de Huet (ici devant Ambühl) n'ont servi à rien.

Fessé 2-8 à Lugano mardi, le LHC a évité une nouvelle correction dans les Grisons. Voilà pour l'unique bonne nouvelle de la soirée, côté vaudois. Pour le reste, le bilan a plutôt été affligeant. Apathiques au possible, les hommes de Heinz Ehlers n'ont guère confirmé dans les actes les projections arithmétiques qui leur permettent de lorgner un strapontin en play-off. Bien au contraire!

Sans leaders capables de porter un groupe à la dérive, le LHC semble voué au tour de classement. S'il entend éviter ce scénario peu flatteur, le staff vaudois devra trouver les bons mots pour relancer une équipe sans âme. Car Lausanne devra à tout prix hausser considérablement son niveau de jeu lors des quatre rencontres qu'il lui reste à disputer dans ce tour préliminaire, s'il veut espérer lutter pour le titre.

Blanchi sans avoir eu à lever le petit doigt, le portier du HCD, Leonardo Genoni, peut témoigner de l'extrême fébrilité actuelle du néo-promu. Transparents en glace neutre, indigents en zone offensive, les Lions lémaniques ont eu ­toutes les peines du monde à créer le danger. Dépassés dans le jeu de transition, ils ont subi la domination outrancière de leur adversaire. Pis, ils n'ont pas semblé à même de se révolter. Et c'est peut-être bien cela le plus inquiétant.

Le «road trip» vaudois – les Lausannois sont restés au Tessin entre le match perdu à Lugano et le revers grison – n'a ainsi pas porté les fruits espérés. Le LHC devra se réveiller dès samedi à Malley, contre Bienne.

Davos - Lausanne 3-0 (2-0 0-0 1-0)

Vaillant Arena. 4616 spectateurs.

Arbitres: Massy/Mandioni, Espinoza/Kohler.

Buts: 2e Ranov (Corvi, Aeschlimann) 1-0. 12e Ambühl 2-0. 41e Bürgler (Paulsson) 3-0.

Pénalités: 2 x 2' contre Davos, 2 x 2' contre Lausanne.

Davos: Genoni; Schneeberger, Forster; Guerra, Koistinen; Jan von Arx, Kutlak; Paschoud, Grossmann; Sieber, Walser, Ambühl; Bürgler, Lindgren, Paulsson; Ryser, Reto von Arx, Wieser; Ranov, Corvi, Aeschlimann.

Lausanne: Huet; Lardi, Jannik Fischer; Gobbi, Leeger; Seydoux, Stalder; Reist; Caryl Neuenschwander, Paul Savary, Déruns; Setzinger, Hytönen, Bang; Genazzi, Froidevaux, Fleury; Antonietti, Florian Conz, Simon Fischer; Primeau.

Notes: Davos sans Sciaroni, Back, Rizzi, Hofmann, Schommer, Guggisberg (blessés) ni Taticek (surnuméraire), Lausanne sans Genoway, Ulmann, Morant, Augsburger, Bürki ni Gailland (blessés).

Pas un pli.

Ranov a d'emblée donné le ton de la soirée. L'international M20 a profité de l'apathie des Lions pour ouvrir la marque après 1'39''. L'ailier de 19 ans a signé là son premier goal en LNA. Ambühl a doublé la mise 10 minutes plus tard après s'être tranquillement présenté devant un Huet délaissé par sa défense. Davos a utilisé le même chablon pour le 3-0 et c'est Bürgler qui a planté le 3e pion grison en ressortant victorieux de son duel avec «Cristowall». Epousant ce schéma éprouvé, Ambühl aurait pu saler l'addition à la 56e, mais le cerbère français du LHC lui a opposé son veto.

3 questions à Paul Savary (centre du LHC):

- Du haut de la tribune, Lausanne est apparu sans âme. Êtes-vous d'accord avec ce constat?

- Non, nous n'étions pas sans âme, mais sans énergie. On paie le prix physiquement de notre gros mois de janvier (ndlr: 13 matches disputés).

- La déconvenue subie à Lugano mardi a-t-elle laissé des traces dans les esprits ?

- Le match de Lugano n'a pas laissé de séquelles. En hockey, on prend une déculottée et on rebondit dans la foulée. On accuse vraiment le coup des efforts déployés ces dernières semaines. Par ailleurs tout se ligue contre nous: les malades, les blessés...

- Cela tombe au plus mauvais moment. Autant dire que le match de samedi sera déjà capital.

- Tous ceux qu'il nous reste à disputer sont capitaux. A commencer par celui de samedi, à la maison (ndlr : contre Bienne. Il s'agira pour Lausanne de la dernière partie à domicile de la saison régulière). On a deux jours pour préparer la rencontre de samedi. On se focalise déjà sur cette échéance. On veut aborder la pause olympique sur une note positive en gagnant à Malley.

Ton opinion