Super League: Le Lausanne-Sport avance malgré tout

Actualisé

Super LeagueLe Lausanne-Sport avance malgré tout

Au terme d'une prestation de très petite cuvée, les Vaudois et Young Boys se sont séparés sur un triste 0-0.

par
Robin Carrel

Certains entraîneurs font volontiers la distinction entre les bons et les mauvais 0-0. Hier, à la Pontaise, le match nul et vierge entre Vaudois et Bernois faisait clairement partie de la seconde catégorie. Le LS a certes repoussé une nouvelle fois Servette et la relégation à neuf longueurs, mais l'extrême pauvreté de son jeu pendant plus d'une heure ne lui accorde pas un printemps en roue libre.

«On a fait le match que l'on pouvait, a soupiré un Laurent Roussey privé de Malonga et Khelifi, ses deux ailiers habituels, blessés en sélection. Sans eux, nous n'évoluons pas dans le même registre. Nous avons bien défendu, mais c'était offensivement pauvre», a avoué le coach français. «Ça ne devait pas être très plaisant à voir depuis les tribunes, a confirmé Anthony Favre. Mais il était surtout important de ne pas prendre de but.»

Justement, si le Lausanne-Sport a gardé sa cage inviolée hier, il peut remercier son dernier rempart. A quatre reprises en première période, le cer­bère de la Pontaise s'est interposé avec brio. Favre, de retour après deux mois d'absence, a rassuré une défense au sein de laquelle Ibrahim Tall a également brillé. «On a un peu de marge, mais cela peut aller vite», a prévenu le gardien de 29 ans.

«On aurait dû marquer en première période, a pour sa part pesté Martin Rueda. Ensuite, le match aurait été bien différent.» L'ex-coach du LS pourrait regretter longtemps le manque de réalisme de ses attaquants. Son poste à Berne ne tient qu'à un fil.

Les résultats:

Lausanne-Sport - Young Boys 0-0.

Lucerne - Bâle 0-4 (0-1).

Classement (25 matches):

1. Bâle 52. 2. Grasshopper 49. 3. St-Gall 43. 4. Sion 37. 5. Zurich 33. 6. Young Boys 32. 7. Thoune 27. 8. Lausanne-Sport 26. 9. Lucerne 22. 10. Servette 17.

Nul

Gabri a allumé la première mèche après tout juste 20 secondes, mais ses coéquipiers ne se sont pas mis au diapason. YB a ensuite eu quatre possibilités de prendre ses aises. Favre a fait face à un feu nourri de la part de Zverotic (4e et 14e), Zarate (21e) et Gerndt (35e), mais il a réussi à chaque fois à détourner le cuir. Le gardien du LS a également été parfait sur un coup franc de Schneuwly qui prenait la direction de sa lucarne (69e). Avec

un peu de chance, Lausanne aurait pu réussir le hold-up parfait. Moussilou a encore manqué de réalisme (79e), de la tête.

Ton opinion