Publié

VolleyballLe Lausanne UC chasse sa 10e couronne nationale

Le club vaudois veut conserver son titre de champion de Suisse. Les Alémaniques l'entendent autrement.

par
Robin Carrel
Le 23 avril dernier, les joueurs du LUC se hissaient au sommet du volley helvétique pour la 9e fois.

Le 23 avril dernier, les joueurs du LUC se hissaient au sommet du volley helvétique pour la 9e fois.

Keystone/Gian Ehrenzeller

Le week-end dernier a donné le ton. Le LUC fonçait vers un nouveau sacre lors de la Super Coupe, avant de plier contre Amriswil (2-3). De quoi vexer les Vaudois, qui lanceront leur championnat de LNA samedi à Dorigny face à Näfels. «Ça pique, c'est vrai. Surtout après avoir mené 2 sets à 0, confirme Adrien Prével. Perdre un titre n'est jamais marrant, même si on a plus laissé filer ce match qu'Amriswil ne l'a emporté... Mais on ne s'attendait sans doute pas à être à un si haut niveau lors des premières manches et, quelque part, c'est plutôt rassurant.»

Une fois n'est pas coutume, les universitaires sont dans la continuité de la saison dernière. Seul le Finlandais Joonas Jokela et des jeunes formés au club ont débarqué dans l'effectif. «Aussi parce que le coach (ndlr: également assistant des Pays-Bas) n'est revenu qu'une semaine avant le début des hostilités. Comme ça, le gros de l'effectif savait déjà à quoi s'attendre au niveau des systèmes de jeu et de ce qui est demandé aux entraînements. On a pu voir en Super Coupe que notre niveau minimal était déjà très élevé. On est meilleurs que l'an passé au même moment. Et ça, c'est intéressant», assure le joueur français.

Les Lausannois visent un 10e titre et se sont donné les moyens de la tâche, avec un budget de 400'000 francs environ. Pour la première fois depuis plus de quarante ans, ce sera sans Georges-André Carrel, qui a pris du recul et… assistera l'entraîneur de la LNB. Une page se tourne, mais les ambitions restent.

Des derbies bouillants à l'horizon

Si le LUC s'attend à batailler ferme contre Amriswil, mais aussi Näfels et Schönenwerd pour la couronne nationale, il devra également serrer les rangs pour conserver la suprématie régionale. Les Genevois de Chênois ne sont pas loin derrière et les chocs avec le voisin de Lutry-Lavaux pimenteront la saison. Les Vaudois ont «enfin» accepté leur promotion et offriront quelques derbies lausannois à même de bien remplir les salles de l'agglomération.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!