Presse suisse: Le lectorat reste fidèle mais il s'érode
Actualisé

Presse suisseLe lectorat reste fidèle mais il s'érode

L'audience de la presse écrite s'érode, malgré un lectorat fidèle.«20 minutes», «Le Matin» et «24 Heures» sont les leaders romands.

«24 Heures», «La Liberté», «Le Nouvelliste» et surtout «L'Agefi» regagnent des lecteurs. En revanche «Le Matin» en perd.

«24 Heures», «La Liberté», «Le Nouvelliste» et surtout «L'Agefi» regagnent des lecteurs. En revanche «Le Matin» en perd.

La presse écrite reste bien implantée mais son audience s'érode, en particulier pour les magazines, constate la nouvelle enquête de la REMP. «24 Heures», «La Liberté», «Le Nouvelliste» et surtout «L'Agefi» regagnent des lecteurs. En revanche «Le Matin» en perd.

Le leader des quotidiens généralistes romands reste «20 minutes» depuis quelques années. Le tabloïd gratuit rassemble en moyenne 474'000 lecteurs, en hausse de 13'000 ( 2,8%), a indiqué mardi à Zurich l'institut Recherches et études des médias publicitaires (REMP) après une enquête d'un an close à fin septembre dernier.

«Le Matin» et «24 Heures» complètent le trio de tête des gazettes préférées des Romands. L'étude constate que le journal orange a perdu 6000 lecteurs (-2,3% à 260'000), tandis que son confrère vaudois progresse de 18'000 fidèles ( 8,1% à 241'000).

Des journaux cantonaux ou régionaux s'en tirent plutôt bien. C'est le cas de «La Liberté» de Fribourg ( 5,1% à 103'000) par rapport à l'étude précédente. Mouvement ascensionnel aussi en Valais pour «Le Nouvelliste» ( 3,4% à 120'000). Le quotidien financier «L'Agefi» se singularise par un bond de 33,3% à 12'000 lecteurs.

Relative stabilité

Les autres quotidiens romands conservent une relative stabilité. «Le Temps» perd 3000 lecteurs à 130'000, tout comme «La Côte» à 21'000. Quatre titres en comptabilisent chacun 2000 de moins: «La Tribune de Genève» -qui capte désormais 136'000 lecteurs-, les quotidiens neuchâtelois «L'Express» (59'000) et «L'Impartial» (39'000), ainsi que «Le Journal du Jura» (27'000) destiné aux Bernois francophones.

A Delémont, «Le Quotidien jurassien» dénombre 1000 lecteurs de moins, à 44'000, tout comme «Le Courrier» paraissant à Genève qui intéresse 23'000 personnes. Le tri-hebdomadaire fribourgeois «La Gruyère» fléchit à 34'000 lecteurs (-2000).

Hebdomadaires et magazines

La majorité des hebdomadaires ou magazines romands cède du terrain. Ainsi, 8000 lecteurs ont faussé compagnie au «Matin Dimanche» qui en conserve toutefois 518'000 (-1,5%). «Télé Top Matin» voit son audience rétrécir de 16'000 personnes (à 426'000/- 3,6%). Le constat est plus amer pour «L'Illustré» avec la plus forte baisse de Suisse romande en chiffres absolus: 22'000 lecteurs s'en sont détournés (-6%). Il en reste tout de même 345'000.

En revanche, le bimensuel «Bilan» gagne 2000 lecteurs à 97'000 ( 2,1%). Et le magazine destinés aux seniors «Génération Plus» en a conquis 7000 supplémentaires à 104'000 ( 7,2%). «Migros Magazine» et «Coopération» demeurent les plus lus avec respectivement 598'000 (inchangé) et 554'000 lecteurs (-10'000).

Outre-Sarine

La tendance à la baisse du lectorat s'observe aussi outre-Sarine. Le gratuit germanophone «20 minuten» et le quotidien payant «Blick» restent les plus populaires du pays avec un peu plus de 1,3 million de fidèles pour le premier (-3000 lecteurs) et 632'000 pour le second ( 10'000).

Troisième quotidien plébiscité: «Blick am Abend». Le gratuit zurichois de fin d'après-midi voit son audience fléchir: -6000 lecteurs à 629'000.

Presse dominicale

Comme en Suisse romande, la presse dominicale alémanique est en léger repli pour la grande majorité des titres. Le «SonntagsBlick» a perdu 27'000 lecteurs à 798'000 (-3,3%) mais reste le plus lu de sa catégorie. La «SonntagsZeitung» le talonne à 744'000 (-1,8%). Exception de ce groupe, la «NZZ am Sonntag» peut compter sur 496'000 lecteurs, en hausse de 1,2%.

L'hebdomadaire le plus populaire reste la «Coop Zeitung» qui captive un peu plus de 2,6 millions de lecteurs, en recul toutefois de 58'000 (-2,2%). Autre fleuron parmi les hebdomadaires, la «Schweizer Illustrierte» régresse de 5,7% à 886'000 lecteurs.

Jeunes lecteurs

Selon l'étude de la REMP, il serait faux de penser que pour les jeunes la presse imprimée appartiendrait au passé. Malgré la pléthore de l'offre sur Internet, ils sont plus de 86% parmi les 14- 29 ans à lire plus ou moins régulièrement au moins un journal et près de 80% à feuilleter des magazines. Des taux relativement stables depuis quelques années.

(ats)

Ton opinion