Lausanne: Le légendaire Derrick May de passage au D! Club
Actualisé

LausanneLe légendaire Derrick May de passage au D! Club

Membre fondateur de la techno de Detroit dans les années 1980, il posera ses flightcases vendredi dans le club lausannois.

par
Didier Ambühl

La boulimie musicale de Derrick May, né à Detroit au début des sixties, va le pousser à s'intéresser tant au jazz américain qu'aux prémices de la musique électronique européenne. Une visite à Chicago et la découverte des débuts de la house lui ouvriront les yeux sur cette culture émergente.

Derrick May créera en 1986 son propre label, Transmat, et composera sur du matériel de fortune ses premiers titres tels que «Nude Photo» et «The Dance». Mais c'est «Strings of Life», sorti sous le pseudo «Rhythim is Rhythim», qui fera de lui un demi-dieu et posera les bases de la techno de la Motorcity.

N'appréciant guère la tournure commerciale que prendra la musique électronique, il s'autorisera un peu de recul, se concentrant sur son label et produisant des artistes comme Carl Craig.

Toujours soucieux de préserver le son originel, il sortira la compilation «Innovator», qui résume parfaitement l'esprit de Detroit à la fin des années 1980. Il produira également le documentaire «High Tech Soul», qui retrace les premières heures d'une techno devenue légendaire.

D! Club, Lausanne Vendredi 27 à 23h

D! Club, Lausanne Vendredi 27 à 23h

Ton opinion