Hockey - LNA: Le LHC à la recherche de son premier titre
Actualisé

Hockey - LNALe LHC à la recherche de son premier titre

Mercredi soir à Malley, Lausanne affronte les Zurich Lions en finale de la treizième édition de la Coupe de Suisse. A la lutte pour une place en play-off en championnat, les Vaudois compteront sur leur public pour faire tomber le leader.

photo: Keystone

Relancée la saison passée, la Coupe de Suisse ne se voit accorder qu'un intérêt poli lors de ses premiers tours par les entraîneurs des clubs de l'élite. Mais quand vient l'heure de la finale, la perspective de glaner un titre échauffe les esprits. C'est d'autant plus le cas pour Lausanne lorsque votre armoire à trophées ressemble à un désert où les araignées se disputent les étagères.

Il y a 58 ans, le club vaudois avait perdu sa seule finale de Coupe à Montchoisi face aux Neuchâtel Young Sprinters 11-5. En face, les Zurich Lions peuvent se targuer de deux succès (1960, 61) pour trois revers (57, 64 et 66). Mais si l'Histoire sert à réactiver la mémoire des anciens, celle-ci est bien trop lointaine pour s'en inspirer.

Au mauvais moment

Ce qui est certain pour pour les Lausannois, c'est que la finale n'intervient pas au meilleur des moments, compte tenu de la lutte pour les play-off. Septième avec un point d'avance sur Berne, quatre sur Ambri-Piotta et six sur Kloten, le LHC ne possède pas une marche de manoeuvre gigantesque et la moindre période de repos est bénéfique au groupe. «C'est évident que cette rencontre n'est pas programmée au mieux pour nous, évoque l'entraîneur des Vaudois, Heinz Ehlers. Mais on le sait depuis un mois, donc je crois que les coaches doivent trouver de meilleures excuses qu'une finale de Coupe. Bien sûr que les joueurs vont donner leur maximum pour gagner cette Coupe devant leur public.»

Toujours dans la retenue, jamais adepte de grandes envolées, Heinz Ehlers préférerait sans doute un jour de repos à cette finale contre Zurich. Il sait pourtant que son groupe salive à l'idée de jouer à domicile une partie décisive qui ressemble à un septième match d'une série de play-off: «Lors des quarts et des demi-finales, j'ai pu voir que les joueurs n'étaient pas toujours au sommet en matière de motivation, mais là les gars sont prêts. On sent qu'ils ont hâte d'y être et qu'il n'y aura pas besoin de les pousser.»

Fin heureuse?

Après avoir éliminé Forward Morges, Fribourg-Gottéron, Rapperswil et Kloten, le LHC se retrouve face à la meilleure formation du pays, leader avec sept unités d'avance sur Zoug. Zurich possède dans ses rangs une pléthore de garçons capables de faire la différence et notamment Auston Matthews, auteur de onze buts lors des onze derniers matches. «C'est le même Zurich qu'en saison régulière, concède Heinz Ehlers. Pour moi, c'est une formation qui ne s'intéresse pas franchement à comment l'adversaire va jouer et qui sait se concentrer sur son jeu. Normalement, nous faisons de bons matches face à cette équipe, des rencontres souvent serrées. J'espère que ce sera à nouveau une partie disputée avec une fin heureuse pour nous.»

Cette saison, Lausanne a perdu trois fois (1-0, 2-1 ap et 2-0) pour une victoire (3-2 tab). Les Vaudois espèrent un scénario identique au dernier duel entre les deux équipes. Sven Ryser, fraîchement débarqué de Davos, avait inscrit un superbe but. Contusionné depuis le 23 janvier contre Kloten, l'attaquant effectuera son retour au jeu pour la finale. Avec le secret espoir de marquer un nouveau but et de chasser les araignées de l'armoire à trophées. (ats)

Ton opinion