Hockey: Le LHC perd l'avantage de la glace
Actualisé

HockeyLe LHC perd l'avantage de la glace

Les Lions ont été largement battus par Langnau, samedi à Malley 2.0, lors de l'acte I des quarts de finale (1-5).

par
Jérôme Reynard
Lausanne
Ciaccio a fait le malheur des attaquants vaudois.

Ciaccio a fait le malheur des attaquants vaudois.

Keystone

Le LHC a déjà perdu l'avantage de la glace qu'il avait glané en saison régulière. Il se retrouve dans l'obligation d'aller gagner au moins à une reprise à l'Ilfis s'il veut atteindre les demi-finales des play-off pour la première fois de son histoire. Fessé par Langnau samedi soir à Malley 2.0 lors de l'Acte I des quarts de finale (1-5), il devra toutefois hausser le ton dès mardi pour y parvenir. Car il a méchamment souffert de la comparaison avec son adversaire.

Poussé par une patinoire de Malley 2.0 à guichets fermés, Lausanne a pourtant frappé en premier, par l'intermédiaire de Jeffrey, lequel n'a laissé aucune chance à Ciaccio (7e 1-0). Mais pour que le scènario se révèle idéal, encore aurait-il fallu éviter d'offrir deux cadeaux aux Tigers dans la foulée. D'abord quand les Lions ont payé - en contre - leur excès de gourmandise en allant jouer un coup à trois alors qu'ils évoluaient en infériorité numérique (10e Gagnon 1-1). Puis lorsqu'Antonietti a perdu le contrôle de la rondelle en zone défensive (18e Rüegsegger 1-2).

Visiblement nerveux durant le tiers initial, en tout cas globalement inférieur physiquement et imprécis, le LHC a éprouvé toutes les peines du monde à faire sauter le verrou emmentalois pour revenir dans la partie. Ses multiples hésitations se sont également ressenties en power play. Là où Lausanne a galvaudé quatre opportunités en 40 minutes, Langnau a profité de ses deux premiers jeux de puissance de la soirée (31e Glauser 1-3).

Toute une différence d'efficacité, entre une équipe qui a eu de la peine à enclencher la seconde et une autre qui a joué tous ses coups et ses duels à fond. A l'image de celui gagné dans l'arrondi par Rüegsegger devant Frick, à l'origine du No 4 signé Gustafsson (44e). Pour récupérer l'avantage de la glace, mardi à l'Ilfis, il faudra activer le mode-play-off.

Lausanne - Langnau 1-5 (1-2 0-1 0-2)

Malley 2.0: 6700 billets vendus (guichets fermés).

Arbitres: MM. Hebeisen, Salonen; Castelli, Fuchs.

Buts: 7e Jeffrey (Bertschy) 1-0, 10e Gagnon (Pesonen/5c4) 1-1, 18e Rüegsegger 1-2, 31e Glauser (Pesonen/5c4) 1-3, 44e Gustafsson 1-4, 59e DiDomenico (Pesonen, Giliati/5c3) 1-5.

Lausanne: Zurkirchen; Trutmann, Grossmann; Lindbohm, Frick; Junland, Genazzi; Nodari; Bertschy, Jeffrey, Vermin; Moy, Emmerton, Kenins; Antonietti, Froidevaux, Leone; Traber, In-Albon, Zangger; Herren.

Langnau: Ciaccio; Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Cadonau, Randegger; Kindschi; Giliati, Gagnon, Dostoinov; DiDomenico, P. Berger, Pesonen; Kuonen, Diem, Neukom; Rüegsegger, Gustafsson, N. Berger; Gerber.

Pénalités: 8x2' + 1x10' (42e Kenins) contre Lausanne; 7x2' contre Langnau.

Notes: Lausanne sans Mitchell (blessé), Borlat, Schelling, Barbero, Partanen ni Roberts (surnuméraires). Langnau sans Punnenovs, Blaser, Elo, Johansson (blessés) ni Huguenin (suspendu).

Ton opinion