LNA: Le LHC rentre bredouille du Seeland
Actualisé

LNALe LHC rentre bredouille du Seeland

Avant son périlleux déplacement dominical à Zurich, Bienne a raccourci la distance d'avec Lausanne, samedi, en s'imposant 4-2 au terme d'un match à suspense.

par
Marc Fragnière
Bienne
Les Vaudois ont galvaudé une minute en double supériorité numérique.

Les Vaudois ont galvaudé une minute en double supériorité numérique.

Dans une rencontre qu'ils ne devaient pas perdre, les Seelandais ont pu compter sur un Meili inspiré et sur un brin de chance pour venir à bout de Vaudois accrocheurs et dont les efforts auraient sans doute mérité un meilleur sort qu'un panier vide à l'issue des débats.

Outre l'autorité de Meili, les Seelandais s'en sont remis aux mains de Beaudoin. Auteur d'un doublé, l'ailier droit n'avait plus été à pareille fête depuis le 22 février dernier et son triplé lors d'un match soldé par les ZSC Lions (7-0). Entre ses deux numéros, le Canadien était parti en pénitence aux Straubing Tigers en DEL. Il jouait samedi son 20e match depuis son retour et a fait le cauchemar de Lausannois qui ont payé au prix fort leur manque d'implication du tiers médian.

«Cette période a été très difficile pour nous. Ce n'est pas possible de gagner à Bienne en jouant de la sorte. Le but encaissé en supériorité numérique nous a fait très mal. C'est le genre de coup qui booste l'adversaire», a reconnu Florian Conz.

Lions fatigués

Fatigués après leur troisième tiers héroïque de la veille face à Davos à Malley, les Vaudois ont manqué d'intensité durant les 40 minutes initiales. «Je n'étais pas content avec nos deux premiers tiers, a reconnu le coach Heinz Ehlers avant d'exposer un autre motif de courroux: sur le 3-1, il y a un Biennois qui bloque Huet, et là, les arbitres n'ont pas sifflé (ndlr: contrairement à ce but, justement refusé aux Vaudois à la 30e en raison de la présence de dans la zone du gardien)».

Désigné meilleur homme du match, Beaudoin s'est à juste titre réjoui de la belle soirée des Seelandais: «Chaque victoire compte. Outre les trois points, elle apporte son lot de confiance. Ce succès nous fait du bien avant le match de demain (ndlr: dimanche) à Zurich où il s'agira de tout donner puisqu'il s'agit de notre dernière partie avant la pause internationale».

Spylo en délicatesse avec son dos

Vainqueur après avoir souffert dans l'ultime période – «On a arrêté de patiner et on leur a concédé beaucoup trop de shoots. On était nerveux, après notre série de revers», dixit Beaudoin - Bienne peut toutefois grimacer. Son Top-Scoreur Spylo a en effet dû mettre un terme prématuré à son engagement contre les Lions. En proie à des douleurs dorsales, le Canado-Allemand n'est plus réapparu pour la 3e période. Sa participation à la rencontre à Zurich n'est pas assurée. A l'inverse, le défenseur Mathias Joggi, enfin qualifié, pourrait effectuer ses premiers shifts de la saison au Hallenstadion.

Bienne - Lausanne 4-2 (1-0 2-1 1-1) Stade de glace.

Stade de Glace. 4768 spectateurs. Arbitres : Mandioni/Piechaczek (All).

Buts : 18e Beaudoin (Haas, MacMurchy) 1-0. 25e Bang (Gobbi, Leeger) 1-1. 27e Beaudoin (à 4 c. 5 !) 2-1. 29e Wieser (Spylo, Truttmann/à 5 c. 4) 3-1. 43e Bang (Setzinger, Stalder) 3-2. 60e (59'27'') MacMurchy (dans la cage vide) 4-2.

Bienne : Meili ; Cadonau, Gossweiler ; Fey, Hänni ; Truttmann, Untersander ; Jecker ; Beaudoin, Haas, MacMurchy ; Spylo, Peter, Bourque ; Wieser, Kellenberger, Tschantré ; Wetzel, Kamber, Burkhalter ; Herburger.

Lausanne : Huet ; Gobbi, Leeger ; J. Fischer, Lardi ; Seydoux, Genazzi ; Stalder ; Bürki, Hytönen, Bang ; P. Savary, F. Conz, Déruns ; S. Fischer, Genoway, Setzinger ; B. Antonietti, Froidevaux, Neuenschwander ; Augsburger.

Pénalités : 5 x 2' contre Bienne, 6 x 2' + 10' (Genoway) contre Lausanne.

Notes : Bienne sans Ehrensperger et Gloor (blessés), C. Moser, Ulmer et Bell (surnuméraires). Lausanne sans Morant (blessé), Primeau et Ulmann (surnuméraires). 30e but refusé au LHC pour violation de la zone du gardien. 46e Augsburger tire sur le poteau. De 59'00'' à 59'27'', Lausanne évolue sans gardien mais avec six joueurs de champ. Victime de douleurs dorsales, Spylo n'apparait plus après la 2e pause.

Doublé. L’ouverture du score a été l’apanage de Beaudoin à la 18e. Sur un tir de la bleue de Haas, le Canadien a dévié le puck hors de portée de Huet. Un but qui a eu le mérite de débloquer un peu un jeu coincé. Lausanne a égalisé à la 25e sur un schéma connu. Leeger a remporté son engagement. A la réception, Gobbi a armé et son shoot a été légèrement dévié par Bang. Deux minutes plus tard, Beaudoin parti en franc-tireur à 4 contre 5 a aligné Huet pour le 2-1. 1’32’’ plus tard, Wieser concluait une triangulation amorcée par Trutmann et relayé par Spylo en power-play pour le 3-1. 62 secondes plus tard, les Vaudois ont cru avoir réduit le score. Las pour eux, la présence de Lardi dans la zone réservée au gardien a logiquement conduit les arbitres à refuser le goal. A la 38e, Meili a sauvé les Seelandais en remportant son duel avec Hytönen, parti en contre alors que Lausanne évoluait à 3 contre 4. LHC a relancé ses actions. Peu après un arrêt déterminant de Huet sur Peter, Bang, a profité d’une passe de Setzinger et de l’apathie des défenseurs seelandais pour tromper Meili. Augsburger a été à un cheveu de remettre les deux équipes à égalité à la 46e, mais le 13e attaquant du LHC a vu son tir faire raisonner le poteau droit de Meili. Puis, dans la cage vide, MacMurchy a scellé le score à la 60e.

Ton opinion