Neuchâtel-La Providence: Le licenciement des grévistes était justifié
Actualisé

Neuchâtel-La ProvidenceLe licenciement des grévistes était justifié

L'Hôpital de La Providence à Neuchâtel a gagné son procès contre les employés qui avaient fait grève en 2013.

Plus de 800 personnes avaient manifesté leur soutien aux grévistes, en février 2013.

Plus de 800 personnes avaient manifesté leur soutien aux grévistes, en février 2013.

Keystone

La Fondation de l'Hôpital de La Providence a rendu public mercredi le jugement du Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers. La justice neuchâteloise a estimé que le mouvement de grève était illicite et que le licenciement en 2013 de 22 grévistes était justifié. Employeur à l'époque des faits, la fondation prend acte avec satisfaction et soulagement de ce jugement.

Cette grève a été qualifiée d'illicite, car elle n'a pas respecté le principe de la proportionnalité. Le tribunal relève que la durée de ce mouvement a pu avoir des effets négatifs pour le personnel et pour les soins dispensés dans l'établissement hospitalier.

S'agissant du licenciement des grévistes, la justice considère qu'il était justifié. Elle relève que l'Hôpital de La Providence a tenté à plusieurs reprises de mettre fin au conflit et de réintégrer ces personnes sans prendre de sanctions à leur encontre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion