Le litige rebondit à la fédération de volley
Actualisé

Le litige rebondit à la fédération de volley

L'accusé accuse à son tour. Viré de la Fédération internationalede volleyball (FIVB), l'ex-directeur Jean-Pierre Seppey réclame devant les tribunaux 6,9 millions de dommages-intérêts au président Rubén Acosta et à son épouse.

Or l'ex-directeur, le président et un ancien responsable financier se retrouvent aujourd'hui au Tribunal de police sur le même banc des accusés! Suite à une plainte de l'ex-patron du volleyball argentin Mario Goijman, ils doivent répondre de faux dans les titres et de faux renseignements surles entreprises commerciales.

Il leur est reproché d'avoir falsifié le rapport d'un réviseur des comptes en faisant disparaître la mention d'une commission de 8 millions de francs, perçue par le président.

Ton opinion