Tunnel: Le Lötschberg dope le Haut-Valais
Actualisé

TunnelLe Lötschberg dope le Haut-Valais

Après une année d'exploitation, le tunnel de base du Lötschberg déploie des effets qui dépassent les attentes des Valaisans.

Le tourisme, les transports, les commerces, la restauration ont connu un véritable coup de fouet dans le Haut-Valais.

La compagnie ferroviaire Matterhorn Gottard Bahn (MGB) a enregistré une progression de 22% de sa fréquentation au premier semestre. La tendance s'est confirmée au second semestre, a déclaré à l'ATS le porte-parole de l'entreprise Christoph Kronig.

Les lignes de cars postaux ont aussi connu une forte progression. Pour l'ensemble du Haut-Valais Car Postal attend une augmentation supérieure à 10% de la fréquentation. Sur certaines lignes la hausse atteint même 85%, a indiqué l'entreprise.

Tourisme qui bénéficie à tous

Le tourisme d'un jour est certainement le facteur principal de ce boom, estime Urs Zenhäusern, directeur de Valais Tourisme. Viège, Brigue et les stations de Zermatt et Saas-Fee en ont particulièrement bénéficié.

Mais tout le Haut-Valais affiche un sourire, la vallée de Conches, la région d'Aletsch, le Lötschental, Loèche-les-Bains. Les ventes d'abonnements de ski saisonniers à des personnes habitant hors du canton sont en hausse, précise M. Zenhäusern.

Les CFF confirment cet engouement suscité par l'ouverture du Lötschberg. La demande a augmenté de plus de 20%. Durant les week- end de sports d'hiver, il a même fallu certains jours mettre plus de 20 trains supplémentaires en circulation.

Viège: nouvelle destination

La restauration et les petits commerces ne sont pas en reste. Viège est devenue une véritable ville touristique, déclare Niklaus Furger, vice-président de la commune. Le marché du vendredi, les produits du terroir connaissent un engouement sans précédent.

La ville de Viège avait investi dans un bâtiment de 3600 m2 de bureaux à la gare. Tout s'est loué en moins d'une année, indique M. Furger. Actuellement quelque 170 personnes y travaillent. L'Office fédéral des routes a implanté des bureaux, la société Cisalpino également.

Haut-Valais en mutation

L'effet du tourisme quotidien se ressent aussi à Brigue. Et le Lötschberg amène aussi d'autres changements avec lui, estime Stefan Luggen, président de l'Union des arts et métiers de Brigue. Il a constaté une changement dans le comportement des habitants.

Jusqu'à l'ouverture du tunnel de base, les Haut-Valaisans se rendaient à Sion lorsqu'ils désiraient aller «à la ville». Avec le Lötschberg, Berne et Thoune ont remplacé le chef-lieu cantonal. Pour M. Luggen le tunnel a surtout ouvert de nouvelles perspectives au Haut-Valais. (ats)

Ton opinion