Intempéries : Le Lötschental dans la boue pour plusieurs jours
Actualisé

Intempéries Le Lötschental dans la boue pour plusieurs jours

La situation s'est améliorée en Suisse, après les fortes intempéries du week-end. Les travaux de déblaiement progressent, mais des routes sont toujours fermées.

Un premier bilan des dégâts a été mené mardi après les inondations lundi en Valais, dans l'Oberland bernois et en Suisse centrale. Le Lötschental (VS) et la vallée de la Kander (BE) sont fortement touchés: des portions de route et de voie ferrée ont été arrachées par les flots.

Alors que les travaux de déblaiement battaient leur plein dans les zones sinistrées, on sait déjà que le Lötschental restera bloqué plusieurs jours. C'est le temps qu'il faudra pour ouvrir la route entre Goppenstein et Blatten. De grosses quantités de boue recouvrent entièrement plusieurs kilomètres de route.

Le volume cumulé de neige fondue et de pluie a rapidement grossi les torrents qui ont raviné le terrain. Le sol a été profondément raviné, l'érosion dépassant les deux mètres et atteignant par endroit cinq mètres, précise le chef de la section des dangers naturels de l'Etat du Valais Charly Wuilloud. Tous les ponts menant sur la rive gauche de la vallée, non-habitée, ont été arrachés.

Torrents en furie

La route pourrait par endroits avoir été totalement arrachée. A Blatten, la place de jeu a été emportée et un parking recouvert de gravats. Les habitants évacués préventivement la veille ont malgré tout pu regagner leur domicile.

Aux portes de l'hiver, l'évacuation des gravats pourrait être problématique. Une des idées émises est d'utiliser la terre et les pierres charriées pour confectionner des digues de protection contre les avalanches.

Dans la plaine du Rhône, des centrales électriques ont été endommagées. La centrale de la Dala à Loèche a ainsi été submergée suite à la montée des eaux et des pierres ont pénétré dans la centrale.

La production pourrait être stoppée pour plusieurs mois, voire même pour plus d'une année. Les dégâts se chiffrent certainement en millions. A Steg (VS), la centrale électrique Lötschen a également été inondée.

Voie ferrée emportée

Dans l'Oberland bernois, la ligne ferroviaire entre Frutigen (BE) et Kandersteg (BE) restera fermée jusqu'au 21 octobre. Les dégâts sur ce tronçon se montent entre 5 et 6 millions de francs, ont annoncé les BLS. La voie ferrée a été emportée sur plusieurs centaines de mètres.

De même, aucun train ne circulera entre Interlaken-est et Lauterbrunnen pendant au moins dix jours, ont indiqué à l'ats les chemins de fer de l'Oberland bernois (BOB). La gare de chargement Kandersteg-Goppenstein (VS) restera elle fermée jusqu'à la réouverture de la route cantonale, prévue cette semaine encore.

Aide de l'armée

L'aide spontanée de lundi a cédé mardi la place à un engagement militaire d'aide en cas de catastrophe. Les recrues participent ainsi au déblaiement, à la demande du canton de Berne. Leur mission consiste à remettre en état le lit de la rivière Kander, a annoncé mardi le Département fédéral de la défense (DDPS).

De leur côté, les Forces aériennes ont évacué des habitants et le bétail, coupés du monde dans le Gasterntal, au-dessus de Kandersteg. Face à cette situation, l'armée a annulé des exercices de tir d'aviation prévus mercredi et jeudi dans l'Oberland bernois. Les transports aériens doivent être disponibles pour la population en cas de nouvelles précipitations, estime le DDPS.

En ce qui concerne les lacs de Thoune et de Brienz, le niveau de l'eau est resté bien en-dessous des valeurs de crue, a indiqué le gouvernement bernois. En ville de Berne, l'Aar a pu être maintenu à son débit maximum, grâce notamment à des opérations de pompage.

En Suisse centrale, la vallée d'Engelberg, elle aussi menacée par des crues lundi soir, a retrouvé la sérénité mardi matin. Le niveau des eaux est redescendu durant la nuit et a retrouvé des valeurs presque habituelles. Dans l'ensemble, les dégâts sont minimes, grâce notamment aux barrages surélevés après les crues de 2005.

Chaîne du bonheur

Le fonds permanent de la Chaîne du Bonheur «intempéries en Suisse» est disposition pour des demandes de soutien de particuliers, a indiqué mardi soir l'organisation. L'aide peut prendre la forme d'une assistance immédiate sous certaines conditions. (ats)

Ton opinion