Football – Le LS mal payé face au futur champion

Publié

FootballLe LS mal payé face au futur champion

Les Vaudois ont concédé, samedi soir, une neuvième défaite consécutive contre un FC Zurich pourtant peu inspiré et minimaliste (0-2). Ils comptent désormais sept longueurs de retard sur Lucerne.

par
André Boschetti
Le LS d’Adrien Trebel a été battu par plus efficace que lui.

Le LS d’Adrien Trebel a été battu par plus efficace que lui.

Pascal Muller/freshfocus

Face à ce FC Zurich en pleine confiance et très à l’aise en contre, le pire des scénarios est de se retrouver mené au score. Et c’est justement cette situation complexe qu’a très vite connue le Lausanne-Sport, samedi soir. L’horloge n’avait pas encore terminé sa troisième rotation que Krasniqi héritait du ballon dans la surface lausannoise, près de la ligne de but. Le milieu zurichois glissait tranquillement le ballon en retrait à Marchesano qui ajustait un bon centre dans l’axe. Vainqueur de son duel avec Alakouch, Gnonto pouvait déjà placer son équipe sur orbite.

Un avantage que les Zurichois auraient très bien pu doubler face à des Vaudois un brin déstabilisés par cette entame cauchemardesque. Mais le même Gnonto - intenable pour la défense lausannoise - perdait son face-à-face avec Diaw (8e) avant que Ceesay, servi par le même international italien M19, ne voie sa frappe être déviée in extremis par Diaw.

Une fois l’orage passé, le LS a au moins eu le mérite de chercher par tous les moyens à refaire son retard. Malheureusement pour lui, les bonnes tentatives de Amdouni - superbe frappe (29e), de Pollero (30e et 45e) et surtout de Suzuki (tir sur le poteau suite à un mauvais renvoi de Brecher/44e) étaient mal récompensées.

Brecher écœure Thomas 

Sur sa lancée, le LS entamait la deuxième mi-temps comme il avait terminé la première. Mais sans parvenir à inquiéter son adversaire malgré des efforts aussi louables que désordonnés. Et comme souvent, il se voyait puni sur la première véritable occasion zurichoise, quelques secondes seulement après qu’Alain Casanova avait tenté d’amener un peu de fraîcheur supplémentaire devant en introduisant Ouattara et Spielmann. Comble de malheur, la frappe d’une vingtaine de mètres de Guerrero était légèrement détournée hors de portée de Diaw par Zohouri (69e).

Un double handicap rédhibitoire pour la plus mauvaise offensive de Super League mais qui ne freinait pas la volonté des Vaudois de quitter le terrain avec au moins le sentiment d’avoir tout tenté. Un courage qui ne trouvait pas sa juste récompense puisque Brecher s’opposait, du pied, à une belle frappe de Thomas (77e).

Cette neuvième défaite consécutive complique encore un peu plus la situation des Lausannois qui comptent désormais sept longueurs de retard sur un FC Lucerne qui s’en était allé, un peu plus tôt, prendre un précieux point aux Young Boys. Des Bernois qui seront le prochain adversaire du LS, dimanche prochain à la Tuilière. Quant au FCZ, il a fait un pas supplémentaire vers un titre qui ne saurait lui échapper.

LS - Zurich 0-2 (0-1)

Tuilière. 2745 spectateurs.

Arbitre: M. Bieri.

Buts: 3e Gnonto 0-1, 69e Guerrero 0-2.

LS: Diaw; Zohouri, Monteiro, Poundjé; Alakouch (46e Chafik), Kukuruzovic, Trébel, Suzuki (71e Thomas), Mahou (86e Coyle); Pollero (68e Spielmann), Amdouni (68e Ouattara).

Zurich: Brecher; Mets, Kryeziu, Aliti; Boranijasevic, Krasniqi (57e Seiler), Doumbia (85e Hornschuh), Guerrero; Marchesano (57e Coric); Ceesay (68e Kramer), Gnonto (68e Tosin).

Avertissements: 41e Alakouch, 63e Mets, 87e Trébel.

Notes: LS sans Zoukit (malade), Grippo, Koné, Kapo, Koyalipou, Geissmann ni Turkes (blessés). Zurich sans Dzemaili, Omeragic (suspendus), Gogia (blessé).

Ton opinion

4 commentaires