Actualisé 01.11.2015 à 17:20

Challenge LeagueLe LS obtient la rançon de son succès

Le leader de Challenge League a été tenu en échec sur sa pelouse par Le Mont (1-1). Les adversaires des Vaudois sont de plus en plus méfiants.

de
Robin Carrel, Lausanne
La magnifique ouverture du score d'Alvarez a permis aux Montains d'arracher un point.

La magnifique ouverture du score d'Alvarez a permis aux Montains d'arracher un point.

Le Lausanne-Sport va devoir s'y habituer... Pas vraiment favori en début de saison, le club vaudois domine pour l'heure le classement de la 2e division helvétique. Ses adversaires sont logiquement devenus très méfiants et se gardent bien de laisser des espaces aux jeunes protégés de Fabio Celestini. En plus, quand l'opposant arrive à la Pontaise comme ce FC Le Mont, avec sept blessés et un suspendu (!), il ne faut pas s'attendre à de grandes envolées offensives des visiteurs. Logique.

Doublette d'expérience

Pour ne rien arranger aux affaires des hommes de la capitale olympique, ils ont encaissé le premier but sur une frappe limpide d'Adrian Alvarez à la 27e minute. Les Lausannois ont du coup été obligés d'appuyer encore un peu plus sur l'accélérateur, mais n'ont réussi à faire trembler les filets de Maxime Brenet qu'à une reprise: par Romain Dessarzin à huit minutes de la pause.

Le reste de la partie, ils se sont cassé les dents sur une défense bien en place, malgré l'expulsion bête du Montain Bojan Dubajic, par le décidément très peu psychologue Monsieur Pache. Il faut dire que Claude Gross est plutôt bien pourvu au niveau de son arrière-garde, en défense centrale notamment. Avec François Marque et Ibrahim Tall, il dispose d'une doublette qui «pèse» 91 matches de Ligue 1 française et 92 parties de Super League en Suisse...

Le foot vaudois n'est pas mort

«On avait laissé de l'énergie à Aarau en Coupe jeudi (ndlr: A 10 contre 11 pendant plus d'une heure, Le Mont avait été battu 2-0), a indiqué l'entraîneur du club des hauts de Lausanne. Quand on s'est pris à espérer (ndlr: le LS a notamment sauvé deux ballons chaud sur sa ligne de but), Lausanne est bien revenu dans le match et on a ensuite fait le dos rond. On arrive toujours à monter une équipe cohérente malgré les blessés», a-t-il lâché, avant de se féliciter de l'excellent 2e tour de ses protégés. Les Montains sont en effet en tête de ce classement «partiel», à égalité avec leur adversaire de l'après-midi.

Premier jour du mois de novembre et il n'était pas nécessaire de mettre des moufles à La Pontaise. Une rareté. Du coup, malgré la concurrence de la finale des Swiss Indoors de Bâle entre Roger Federer et Rafael Nadal, ils étaient 4680 à avoir fait le déplacement des Plaines-du-Loup. A défaut de publicité pour le jeu, on aura au moins vu dimanche que le football vaudois respirait encore.

Lausanne - Le Mont 1-1 (1-1)

La Pontaise, 4680 spectateurs (record de la saison). Arbitre: Pache. Buts: 24e Alvarez 0-1. 37e Dessarzin 1-1.

Lausanne: Castella; Lavanchy, Bühler, Monteiro, Gétaz (86e Marazzi); Ming, Pasche; Sessolo (66e Feuillassier), Margairaz, Dessarzin (76e Zeqiri); Roux.

Le Mont: Brenet; Chappuis, Marque, Tall, Reis (71e A. Khelifi); Gygax (88e E. Mustafi), Ndzomo, Zambrella, Alvarez; Gauthier, Paçarizi (70e Dubajic).

Notes: Lausanne sans Kwame, Descloux (blessés), ni Sessolo (suspendu). Le Mont sans Omlin, Meite, O. Mustafi, Fejzulahi, Moussilou, Hochstrasser, Pimenta (blessés) ni Ciss (suspendu). Avertissements: 32e Ndzomo. 60e Zambrella. 61e Dessarzin. 84e Dubajic. 91e Alvarez. Expulsion: 84e Dubajic (deux avertissements).

Jocelyn Roux

Attaquant du LS

«C'est une grosse déception. Nous étions supérieurs et ils n'ont rien montré. Nous avons manqué de justesse dans les 30 derniers mètres... Le Mont avait une assise défensive qui tenait la route, avec Tall et Marque, malgré tous leurs blessés. Nos adversaires se recroquevillent devant leur but et tentent quelques coups en contre ou sur coup de pied arrêté, comme Winterthour en début de mois (0-2). Mais on a nos certitudes et de toute façon, comme le dit de la coach, on n'a pas de plan B. On veut faire le jeu!»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!