France: Le lynx Talo tué par une voiture en Savoie
Actualisé

FranceLe lynx Talo tué par une voiture en Savoie

Agé de bientôt trois ans, le lynx Talo a été tué par une voiture dans les gorges du Breda, dans le sud de la Savoie (F), le 2 janvier.

1 / 5
12.01 Agé de bientôt trois ans, le lynx Talo a été tué par une voiture dans les gorges du Breda, dans le sud de la Savoie (F), le 2 janvier.

12.01 Agé de bientôt trois ans, le lynx Talo a été tué par une voiture dans les gorges du Breda, dans le sud de la Savoie (F), le 2 janvier.

L.Geslin
Affaibli, Talo avait été recueilli en décembre 2012 dans le canton de Vaud avant d'être transféré à Genève.

Affaibli, Talo avait été recueilli en décembre 2012 dans le canton de Vaud avant d'être transféré à Genève.

C.Rochet
La conseillère d'Etat Michelle Künzler a assisté à la remise en liberté du jeune lynx.

La conseillère d'Etat Michelle Künzler a assisté à la remise en liberté du jeune lynx.

JM Mitterer

Le lynx est mort en franchissant une route qui traversait son territoire, à mi-chemin entre les parcs naturels des Bauges et de la Chartreuse.

Le jeune félin avait été trouvé affaibli dans le canton de Vaud en hiver 2012. Soigné, il avait ensuite été relâché à l'âge d'un an dans les forêts de l'Allondon, à Genève, en mai 2013. Il avait rapidement réussi à se réadapter à son milieu, capturant des proies et ne suscitant aucun dégât, indique lundi le Département genevois de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA).

Talo entreprenait de vastes déplacements. Il traversait le Rhône et explorait les Alpes jusqu'au massif du Mont-Blanc, contribuant à la vitalité de la population locale de lynx. Les données GPS collectées grâce à son collier émetteur montrent qu'il privilégiait les tracés des corridors biologiques existants durant ses longues pérégrinations.

Son parcours démontre l'importance de maintenir un réseau de voies naturelles permettant à la faune d'assurer ses déplacements vitaux, note le DETA. Les contrats de corridors biologiques transfrontaliers réunissent les collectivités publiques de la région autour de cet objectif. Des espèces comme le lynx ont en effet besoin d'un grand territoire pour survivre. (ats)

Ton opinion