Le MAD, épicentre du hip-hop romand

Actualisé

Le MAD, épicentre du hip-hop romand

La crème du hip-hop romand s'est retrouvée pour assister à la plus belle fête r'n'b de l'été.

Pendant que les clubbers étaient à Zurich pour la Street, Miguel San Juan et Lauriane Gilliéron à la maison, le premier étage du MAD s'est transformé le temps d'une soirée en une réunion d'artistes hip-hop. La liste donne le tournis avec, par ordre alphabétique: Chakal, F, Junior, Karolyn, Manizao, Mark Angelil, Opee, Person, Sally, Stress, Tyron, Tony de Solo Dos, Yvan... Ils ne sont pas venus se produire mais faire la fête.

Neveda, de «Référence r'n'b», en a profité pour faire ses emplettes et interviewer ceux qui avaient quelque chose à dire. Résultat: elle a dû rester jusqu'à la fermeture. Les DJ comme Kiff One, Dob et Seb étaient de la partie, sans oublier Chuck, Green Giant et Jiggy Jones, les animateurs de l'émission «Downtown Boogie». Sur le dancefloor, ce sont 2000 personnes qui ont été accueillies par les maîtres de cérémonie, DJ Lord et Mc Tshiep. Peu après minuit, la décision a été prise de limiter l'accès au club, laissant 500 personnes à l'extérieur.

Aucun incident majeur n'a été déclaré pendant et en marge de la soirée. En coulisses, Person a fêté ses 30 ans, Junior a annoncé la sortie de son single, «Ma Suisse», pour le 11 septembre. Pour finir, les Dustyboyz ont susurré leur nomination aux Billboard Awards, qui auront lieu à Atlanta le 6 septembre. Le MAD a attendu sept ans avant de faire une soirée hip-hop un samedi soir; espérons qu'il ne faudra pas attendre le même temps pour revivre un moment aussi mémorable.

Juan Caido

Ton opinion