Le maire de New York est nul en «géo»
Actualisé

Le maire de New York est nul en «géo»

On a beau être milliardaire, avoir étudié à Harvard, on peut être nul en géographie. Le maire de New York Michael Bloomberg en apporte la preuve presque tous les jours.

Vendredi dernier, lors de son émission de radio hebdomadaire, il a pu à peine contenir son excitation et sa joie de se trouver à «Salt Lake City, dans l'Idaho».

Double problème pour Bloomberg: il se trouvait à Sun Valley qui est effectivement dans l'Idaho tandis que Salt Lake City est située à 480km de là et se trouve être la capitale de l'Utah.

D'aucuns pourraient penser que le cerveau de Bloomberg ait souffert de l'altitude, mais cette saillie ne fait qu'allonger la déjà longue liste de ses lapsus dans ses fonctions de maire.

Le mois dernier encore au cours d'une conférence de presse, le chanteur Jon Bon Jovi avait gentiment corrigé Bloomberg quand ce dernier a voulu rappeler le célèbre concert donné à Central Park par le duo... «Simon et Garfinkel», écorchant ainsi le nom d'Art Garfunkel.

Pour la défense du maire gaffeur, son porte-parole Stu Loeser a souligné que ses 8,2 millions d'administrés sont plus intéressés par les actes que par les mots. «Les New-yorkais le jugent sur ce qu'il fait, pas ce qu'il dit», a souligné M. Loeser. (ap)

Ton opinion