Canada: Le maire de Toronto au secours de Justin Bieber
Actualisé

CanadaLe maire de Toronto au secours de Justin Bieber

Rob Ford a demandé la clémence jeudi pour le chanteur, poursuivi par la justice aux Etats-Unis et au Canada, soulignant le «jeune» âge de son compatriote.

«Vous savez, il est jeune», a répondu l'édile de la capitale économique canadienne alors qu'il était interrogé par une radio de Washington sur l'inculpation mercredi à Toronto de Bieber pour agression sur un chauffeur de limousine.

«Il a 19 ans, essayez de vous souvenir comment vous étiez à 19 ans», a lancé M. Ford aux journalistes américains qui demandaient aux Canadiens de «garder» chez eux le chanteur canadien qui a défrayé la chronique aux Etats-Unis ces dernières semaines.

Plutôt Stones et Led Zep que «Belieber»

Interrogé sur ses goûts musicaux, le maire contesté de Toronto a reconnu qu'il n'écoutait pas l'égérie des adolescentes. «J'ai 45 ans, il y a une grande différence», a-t-il dit, ajoutant qu'il préférait écouter les Rolling Stones, Led Zeppelin ou encore les Eagles.

Justin Bieber s'est présenté mercredi à la police de Toronto qui, après deux heures d'audition, l'a formellement accusé d'agression contre un chauffeur de limousine le 30 décembre dernier. Il sera jugé le 10 mars au tribunal de Toronto.

Dans une affaire distincte, cette fois en Floride aux Etats-Unis, le chanteur devra se présenter le 14 février à un tribunal de Miami pour conduite en état d'ébriété et résistance à son arrestation le 23 janvier.

Passage à tabac

Le même jour, Rob Ford a quant à lui été accusé d'avoir fait passer à tabac l'ancien fiancé de sa soeur pour le dissuader de rendre public ses problèmes d'abus d'alcool et de drogue.

«Je ne peux pas en parler tant que c'est devant la justice», a seulement commenté l'édile de la troisième plus grande ville nord-américaine.

Rob Ford a avoué en novembre, après plusieurs mois de déni, avoir fumé du crack. Il avait déjà aussi reconnu avoir fumé beaucoup de cannabis. Ses aveux ont entraîné une fronde du conseil municipal qui, incapable de révoquer son mandat, a voté une série de résolutions réduisant ses prérogatives.

M. Ford a déjà annoncé son intention de se présenter à nouveau aux élections municipales en octobre. «On va gagner», a répété jeudi M. Ford. (afp)

Ton opinion